Chasse Ours: la neige encore au sol pourrait repousser la récolte
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Ours: la neige encore au sol pourrait repousser la récolte

Pas de nourriture avec le bouchon intestinal

La sauvagerie du haut-pays de Rimouski abrite des ours de grande taille, comme celui-ci de 422 livres éviscéré, récolté l’an dernier par Raphaël Hins, le fils d’André. (Photo André Hins)
Ernie Wells

La neige demeurait encore abondante dans les forêts de l’Est-du-Québec au cours de la dernière semaine.

Si la chaleur des derniers jours ne modifie pas la saison de l’ours noir qui débute le 15 mai, la neige restante risquerait de retarder la récolte de l’ursidé, même jusqu’à la fin du mois de mai.

Selon le spécialiste de la chasse de l’ursidé, André Hins, de Rimouski, en entrevue exclusive à « Rendez-Vous Nature », la neige n’a toutefois pas retardé la sortie de l’ours noir de sa tanière. Au contraire, l’animal a quitté son abri d’hiver depuis la fin du mois d’avril. « Actuellement, l’ours se promène autour de sa tanière, sans aller bien loin. Il ne fera pas de grande distance », dit-il.

André Hins explique que l’ours noir attend que la végétation se manifeste, avant de commencer à se nourrir de petites fleurs jaunes sur le bord des chemins et les petits « minous » du peuplier faux-tremble. « Tant que ce n’est pas sorti, ça ne change rien pour la qualité de la chasse à venir », dit-il

Appâter en motoneige !!!

Sépaq mai 2022 5

Si certains amateurs ont commencé à appâter leurs sites, même sur la neige; certains s’y rendent en motoneige et même si l’ours noir a accès à de la nourriture, il ne mangera pas tant que le bouchon intestinal ne sera pas évacué. 

Durant l'hiver, le mammifère ne s'alimente pas, n'urine pas et ne défèque pas. Pour qu’il recommence à se nourrir et refaire son gras, il doit évacuer ce bouchon en mangeant des plantes laxatives. Les sites appâtés ne l’intéressent pas tant qu’il a ce bouchon.

À une semaine de la chasse, André Hins estimait à deux pieds la hauteur de la neige en forêt. « Et tant que cette neige ne sera pas fondue ou disparue, et tant que la nature ne reprendra pas son cours, la végétation ne poussera pas. L’ours peut aller visiter des sites appâtés, mais c’est surtout par curiosité et non pour s’y alimenter ».

Selon André Hins, même si l’ours noir est végétarien, il va fréquenter les sites appâts et s’alimenter de différents substances. « L’ours noir va manger par réflexe. Il a alors accès à une nourriture facile et disponible, et c’est bon pour lui de commencer à s’engraisser. Mais une fois que l’ours visite les sites appâtés par les chasseurs, c’est important qu’il ne manque pas de nourriture ».

RDVN Facebook

Dans les conditions actuelles, avec ces deux pieds de neige en forêt, André Hins ne croit pas pouvoir chasser son ours avant la fin du mois de mai.

On peut entendre ou réentendre cette entrevue en cliquant sur le lien ci-dessus.





Zec Québec septembre 2021
RDVN Facebook
Zec Québec septembre 2021