Chasse Pour plusieurs raisons, Stéfanie B. Martel est une chasseuse d’exception !
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Pour plusieurs raisons, Stéfanie B. Martel est une chasseuse d’exception !

Elle est chef d’équipe et technicienne en santé animale depuis 12 ans

La passion pour la chasse de Stéfanie s’exprime aussi dans le respect des gibiers qu’elle récolte, comme en fait foi cette photo avec son premier cerf. (Photo Courtoisie Stéfanie B. Martel)
Ernie Wells

« Rendez-Vous Nature », accueille en entrevue une chasseuse d’exception de Trois-Rivières, Stéfanie B. Martel, originaire de Bécancour, qui dès sa première saison de chasse, a réussi un tableau de chasse exceptionnel.

Stéfanie a récolté un dindon sauvage de 22 ¾ livres, un ours de plus de 300 livres et un magnifique chevreuil mâle coiffé d’un panache typique de 8 pointes.

En entrevue cette semaine à « Rendez-Vous Nature » Stéfanie explique son cheminement, et comment elle a fait son entrée dans le monde de la chasse. Outre ses résultats de sa première saison, Stéphanie est aussi une chasseuse d’exception de par son travail professionnel qu’elle partage avec sa nouvelle passion.

Elle est chef d’équipe et technicienne en santé animale depuis 12 ans. Pour plusieurs, ce serait un paradoxe : traquer un gibier et le récolter, et soigner des animaux dans un hôpital vétérinaire. Mais pas pour Stéfanie, au contraire : « Ça tombe sous le sens », explique-t-elle lors de cette entrevue à « Rendez-Vous Nature ».

Ses photos aussi !

Les photos de ses prises sont aussi exceptionnelles. Leur composition présente une image parfaite et soignée de la chasse sportive, et met en valeur la pratique de cette activité traditionnelle. Sa passion pour la chasse s’exprime aussi dans le respect des gibiers qu’elle récolte, et qui révèle nettement son attachement aux animaux qui composent la sauvagerie québécoise. Ses photos parlent d’elles-mêmes.

Et une autre preuve que Stéfanie est une chasseuse d’exception, le réputé mesureur André Beaudry, de Granby, accorde un pointage de 19 11/16 au crâne de l’ours noir et un « score » de 121 3/8 pour son « buck » chevreuil. « Et les deux premiers grands gibiers de Stéfanie se retrouvent à Trophée-Québec, ce qui est exceptionnel. Son ours se situe à seulement 5/16 de faire le « Boone & Crockett », confirme André Beaudry.

Sépaq septembre 2021 5

À ne pas manquer

Stéfanie B. Martel en entrevue exclusive à ne pas manquer à « Rendez-Vous Nature ». Cliquez sur le lien ci-haut. 

 

Photos du bas

(Dindon)

Stéfanie avec son premier dindon sauvage de 22 ¾ livres. À remarquer la magnifique composition de l’image. (Photo Courtoisie Stéfanie B. Martel)

RDVN Facebook

(Ours)

Le premier ours récolté par Stéfanie, à sa première saison de chasse, un ursidé de 300 livres, est reconnu par Trophée Québec. (Photo Courtoisie Stéfanie B. Martel)

(Avec André Beaudry)

Le mesureur André Beaudry, de Granby et Stéfanie, présentent les feuilles de mesurage qui confirment les inscriptions de son ours et de son cerf à Trophée Québec. (Photo Courtoisie Stéfanie B. Martel)





Zec Québec septembre 2021
RDVN Facebook
PRONATURE RIMOUSKI