Chasse La chasse est plus que chasser, c’est aussi accéder à une venaison unique
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

La chasse est plus que chasser, c’est aussi accéder à une venaison unique

Discussion avec l'expert Michel Therrien

« J’aime dissocier l’acte de chasser et la possibilité de rapporter une venaison unique si agréable à apprêter, déguster, partager, 100% naturelle et à la traçabilité assurée », dit Michel Therrien. (Photo Facebook)
Ernie Wells

En ce tout début de la saison de chasse 2021, le spécialiste des grands gibiers, Michel Therrien tient à rappeler que l’activité chasse ne doit pas être vue comme le simple fait de traquer, de leurrer et de cibler un gibier.

Si la chasse maintient heureusement l’équilibre des différentes espèces, Michel Therrien estime que les chasseurs doivent se rappeler toute l’importance d’avoir la chance d’accéder à une venaison unique, 100 % naturelle. Ce que bien des chasseurs ne pensent pas.

« J’aime dissocier l’acte de chasser au fin fond des bois et la possibilité de rapporter une venaison si agréable à apprêter, à déguster et à partager », dit-il, en faisant ressortir un élément majeur : « le chasseur assure lui-même la traçabilité de la venaison du gibier récolté ».

Et cette valorisation de la venaison des gibiers ne date pas d’hier. Déjà à 12 ans, il rappelle en entrevue à « Rendez-Vous Nature », qu’il faisait des présentations en classe sur la chasse et le gibier, lesquelles allaient au-delà de l’enveloppe corporelle de l’animal, en précisant dans le détail toutes les parties servant à la consommation.

Zecs Québec septembre 2021

Faire son épicerie en… forêt!

En temps de pandémie, la consommation d’une venaison saine et encore une fois 100 pour-cent naturelle, nutritive et d’origine locale, est devenue un élément attractif pour de nouveaux adeptes de la chasse. On ne voit plus la « viande sauvage » de la même façon. « Il n’y a pas plus

bio qu’un chasseur qui rapporte un gibier », affirme Michel Therrien qui vient lancer GoBio. « Nous les chasseurs, de la communauté GoBio, nous faisons notre épicerie en forêt », poursuit celui qui se dit manifestement opposé à la commercialisation de la viande sauvage en restauration ou ailleurs.

RDVN Facebook

Différents articles font la promotion de ce mouvement en ligne à : micheltherrien.com/collections/gobio ou micheltherrien.com.

Pour écouter Michel Therrien, cliquez sur le lien ci-haut.





Zec Québec septembre 2021
RDVN Facebook
Sépaq septembre 2021 2