Chasse Plusieurs voix réclament l’abolition de la règle du 2e cerf dès la saison 2021
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Plusieurs voix réclament l’abolition de la règle du 2e cerf dès la saison 2021

L'expert Jean Larivière se prononce sur la question

L’expert-conseil en chasse et pêche en Outaouais, Jean Larivière, réclame haut et fort le retrait de la récolte de deux cerfs mâles, par le même chasseur, avec deux permis, dans deux zones différentes, dès 2021. (Photo Jean Larivière)
Ernie Wells

La pression s’accentue sur le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), Pierre Dufour, afin qu’il abolisse dès 2021 la récolte de deux cerfs mâles, par le même chasseur, avec deux permis, dans deux zones différentes.

Une règle qui suscite du mécontentement tant chez les amateurs de chevreuils, et encore davantage chez les observateurs et chroniqueurs spécialisés, et groupes organisés comme Unis Pour la Faune.

Pour un, l’expert-conseil en chasse et pêche en Outaouais, Jean Larivière, réclame haut et fort le retrait de cette règle. D’abord, selon lui, rien au départ ne justifiait la récolte de deux cerfs mâles par chasseur. C’était comme une prérogative unique à l’île d’Anticosti.

Sur le continent, les chasseurs ont même été surpris de cette possibilité inattendue et surprenante.

Pérennité compromise dans plusieurs zones

Zecs Québec septembre 2021

Jean Larivière va plus loin. Il s’inquiète même pour la pérennité de certains troupeaux de cerfs dans plusieurs zones du Québec. Selon lui, cette règle des deux cerfs mettrait en danger la pérennité des cheptels chevreuils partout, et surtout dans les zones ou l’espèce est en déclin.

« Les deux derniers hivers ont été cléments et Dame Nature nous a donné l’opportunité de faire augmenter la population des cerfs de nos cheptels. On sait très bien qu’avec ce 2e permis, ce sont les jeunes mâles qui vont tomber en premier. En raison d’un ratio mâle / femelle très débalancé, le taux de naissance de notre relève de jeunes cerfs mâles au printemps 2020 s’est soldé au minimum ».

Ratio mâle-femelle inacceptable

Selon lui, l’hiver 2021 a été une autre saison clémente et favorable à la relève de jeunes cerfs mâles pour les cheptels chevreuils. « Mais le MFFP semble vouloir continuer d’appliquer le 2e permis de mâle. C’est inconcevable que les gestionnaires de notre faune osent laisser passer une autre occasion pour améliorer le ratio mâle / femelle, lequel est inacceptable pour nos cheptels actuels, et de permettre une progression dynamique de nos populations de chevreuils, avec une règle jugée illogique par la majorité des gestionnaires qualifiés dans la qualité de la gestion des cerfs, tels que Luc Brodeur et François Pelletier de « Unis Pour la Faune », ainsi que des biologistes indépendants ».

Sépaq septembre 2021 4

Et j’ajouterais, si Québec tient vraiment à faire récolter deux cerfs par chasseur, par saison, le ministre pourrait permettre la récolte de deux chevreuils dans les zones à fortes densités, mais la récolte d’une femelle obligatoire en premier, et le mâle en second.

Pour entendre Jean Larivière en entrevue à « Rendez-Vous Nature », cliquez sur le lien ci-haut.





Zec Québec septembre 2021
Sépaq septembre 2021 4
Zec Québec septembre 2021