Chasse Des chasseurs Gaspésiens pourraient boycotter la chasse du cerf en 2021
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Des chasseurs Gaspésiens pourraient boycotter la chasse du cerf en 2021

Pierre Henry n’a pas une poignée dans le dos !

Selon le président de l’Association Sportive Chasse et Pêche de la Baie-des-Chaleurs, Pierre Henry, la survie du cerf de la Gaspésie passe par la Restriction de la taille légale des bois (RTLB). (Photo Sépaq)
Ernie Wells

Des chasseurs de cerfs de la Gaspésie pourraient boycotter la prochaine saison de chasse 2021.

Ils exigent que Forêts, Faune et Parcs Québec recourt à des mesures rapides et efficaces qui favoriseront la remontée des populations de chevreuils des Zones 1 Nord et 1 Sud.

C’est ce que soutient en entrevue à « Rendez-Vous Nature » le président de l’Association Sportive Chasse et Pêche de la Baie-des-Chaleurs, Pierre Henry,

Parmi les mesures priorisées, la séparation de la zone 1 Gaspésie des autres zones de la province pour en faire une zone distincte dans la gestion du chevreuil, la fermeture de la chasse pendant trois ans dès l’automne 2021, mais surtout l’application dès 2021 de la Restriction de la taille légale des bois, la RTLB, qui protège les jeunes mâles et contrôle les femelles pour en arriver après deux ou trois ans à un cheptel chevreuil équilibré et fort, offrant une belle qualité de chasse..

Pierre Henry monte le ton lorsque le biologiste Martin Dorais, de la Direction de la gestion de la faune de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, estime la population de la zone 1 à environ 4 000 cerfs en février 2019.

« Je n’ai pas une poignée dans le dos »

Zecs Québec Argent 3

« Faut pas nous prendre pour ce qu’on est pas. J’ai vérifié ce matin encore et je n’ai pas de poignée dans le dos. Dans l’inventaire ae?rien de l’habitat du cerf de Virginie de la zone de chasse #1 à l’hiver 2019, on apprend que sur 41 ravages visités par les responsables du décompte, des chevreuils ont été observés dans seulement huit sites d’hiver. Ce qui veut dire que 33 ravages ne comptent aucun cerf. Et là on vient nous dire qu’on a en Gaspésie entre 3 000 et 4 000 chevreuils. C’est impossible », tonne Pierre Henry.

Il ajoute de plus que dans ce même document, lors de cet inventaire réalisé entre le 25 janvier et le 6 fe?vrier 2019, les techniciens de la faune du ministère, ont dénombré, pour toute la Zone 1, quelque 812 chevreuils dans des ravages de moins de 2,5 km2, et seulement 11 chevreuils dans des ravages de plus de 2,5 km2. Soit 635 chevreuils vus dans la Zone 1 Sud et seulement 177 dans la 1 Nord. « En plus, ce décompte a été fait dans des conditions idéales. À la fin avril, avec les mortalités durant l’hiver, l‘inventaire des cerfs aurait été inférieur à celui qu’on nous présente », tranche Pierre Henry.

« On ne demande pas la lune »

Ce que réclame ce dernier, c’est surtout la mise en place de la RTLB dès 2021. à

« On ne demande pas la lune. Québec a déjà des rapports positifs sur la RTLB en projet expérimentale de cinq ans en Estrie, Zones 6 Nord et 6, qui se termine en 2021. Est-ce que le ministère va attendre qu’il ne reste plus de chevreuils en Gaspésie pour prendre la bonne décision et appliquer cette méthode. Si on n’a pas la RTLB en 2021 en Gaspésie, nous les Gaspésiens on achètera aucun permis de chasse du chevreuil cette année ».

FédéCP

En 2020, il s’est vendu 1 139 permis de chasse du cerf dans la Zone 1 Nord et 2 444 permis dans la Zone 1 Sud., soit 3 583 chasseurs, qui se sont partagés une récolte de 334 cerfs pour un taux de succès de 9 %

La valeur des permis vendus a été de 214 550 $.

Le président de l’Association Sportive Chasse et Pêche de la Baie-des-Chaleurs, Pierre Henry, en entrevue à « Rendez-Vous Nature ». Cliquez sur le lien ci-haut. 





Zec Québec
FédéCP
PRONATURE RIMOUSKI