Chasse Aventure Chasse Pêche publie un sondage révélateur sur la RTLB
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Aventure Chasse Pêche publie un sondage révélateur sur la RTLB

5 235 chasseurs interrogés ; résultats publiés dans l’édition d’avril

Patricia Marsan, de Saint-Hyacinthe, a récolté un cerf trophée exemplaire lors de la saison de chasse 2020 et figure dignement parmi les trois femmes qui ont prélevé les trois plus gros cerfs au Québec.
Ernie Wells

Les chasseurs des zones 6 Nord et 6 Sud, où le projet pilote de cinq ans sur la restriction de la taille légale des bois (RTLB), sont très satisfaits de leur expérience de chasse, du nombre de « bucks » observés et la grosseur des cerfs récoltés.

De plus, la très forte majorité des chasseurs sondés souhaite le maintien de la RTLB dans les zones 6 Nord- et 6 Sud, et plus est, sa migration vers les autres zones du Québec.

C’est en gros ce qui ressort d’un impressionnant sondage du magazine Aventure Chasse Pêche, mené auprès de 5 235 chasseurs, et dont les résultats sont publiés dans l’édition du mois d’avril.

Depuis 2017, jusqu’à fin avec de la saison de chasse 2021, Forêts Faune et Parcs Québec mène l’expérience de la RTLB en Estrie, laquelle protège les jeunes cerfs mâles, et autorise la récolte du « buck », dont une branche du panache compte trois pointes dont une de plus de 2,5 cm. ou un pouce.

En entrevue à « Rendez-Vous Nature », le pdg d’Aventure Chasse Pêche, Martin Bourget, explique les principaux constats de ce sondage qui occupe quatre mages du magazine et qui est, dit-il, un impressionnant et rigoureux travail d’équipe, à qui il rend hommage pour l’excellence de son travail.

Zec Québec Argent

Ce qui est aussi très intéressant de constater, c’est que 72 % des 5 235 chasseurs sondés, soit 3 730 participants étaient des chasseurs expérimentés qui chassent le cerf depuis 11 ans et demi.

Entre les deux zones 6 Nord et 6 Sud

Est-ce qu’il y a des différences entre les deux zones concernées, comme la grosseur des mâles, est-ce qu’il y a plus de chasseurs dans l’une ou l’autre de ces zones, ou est-ce que la récolte s’équivaut, l’effort de chasse est-il le même dans les deux zones ? Autant de questions auxquelles Martin Bourget répond, ajoutant aussi des points négatifs comme la forte pression de chasse, et la difficulté à cibler un cerf légal, qui compte les trois pointes d’une branche avec la plus petite d’au moins un pouce.

Tous les amateurs de cerfs doivent se procurer le numéro d’avril d’Aventure Chasse Pêche dans lequel, enfin, on a un portait de l’expérience et des résultats de la RTLB et sur le cerf, et sur les chasseurs.

Zec Québec

Martin Bourget et le sondage sur la RTLB, en entrevue à « Rendez-Vous Nature. Cliquez sur le lien ci-haut.





Zec Québec 4
Zec Québec
Sépaq mai 2021 4