Chasse Chasse du cerf : des Gaspésiens réclament la RTLB pour 2021
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Chasse du cerf : des Gaspésiens réclament la RTLB pour 2021

La séparation de la zone 1 réclamée

« Imaginez la chasse en Estrie après cinq sans prélever des « spikes », nous avait confié ce chasseur de Sherbrooke, Luc Larochelle, ici avec son cerf de 8 pointes dans la zone 6.
Ernie Wells

La colère des chasseurs de cerfs de la zone 1 Sud de la Gaspésie est loin de se calmer.

Du moins, tant que le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) ne mettra pas en place des mesures concrètes et rapides pour freiner le déclin des cerfs et favoriser leur remontée.

Le président de l’Association Sportive Chasse et Pêche de la Baie-des-Chaleurs, Pierre Henry, a atteint la limite de sa patience, comme on peut le constater en entrevue à « Rendez-Vous Nature ».

Après avoir échoué l’an dernier dans sa volonté que Québec ferme la chasse du chevreuil pour trois ans à partir de 2020, Pierre Henry réclame cette fois la séparation de toute la zone 1 de la Gaspésie du reste des autres zones de la province.

Il presse Québec de faire de la zone 1 un territoire distinct dans la gestion du chevreuil.

Des cerfs différents mais un même plan

Pour Pierre Henry, les chevreuils gaspésiens font bande à part des autres troupeaux de cerfs au Québec. Les conditions ne sont pas les mêmes, les hivers sont plus longs et rigoureux, la prédation des coyotes est omniprésente et leur habitat se dégrade.

Sépaq 5

Et pourtant, ils sont soumis au même Plan de gestion du cerf 2020-2027 que l’ensemble des 28 zones de la province où dans la plupart d’entre elles, les chevreuils ont des conditions nettement plus favorables.

Pierre Henry voit ce qui se passe ailleurs. Il voit la qualité du cheptel et du succès de chasse en Estrie (zones 6 nord et 6 Sud), où s’applique le Restriction Légale de la Taille des Bois (RLTB). Ce projet-pilote de cinq ans prend fin en 2021. C’est un grand succès.

Mais on ne sait pas si Québec va appliquer la RLTB à d’autres zones. En 2023, selon certaines rumeurs et on ne sait pas dans quelles zones.

À défaut de fermer la chasse pour redresser le troupeau de chevreuils gaspésiens, comme ce fut le cas dans les années 1990 avec un interdit de chasse de neuf ans, Pierre Henry réclame la RLTB pour la Gaspésie dès 2020. Sinon, il menace le boycott de la chasse du cerf en 2021, ce qui selon lui, ferait perdre des revenus substantiels en vente de permis du cerf en MFFP.

Chasseurs et récoltes

En 2020, Forêts, Faune et Parcs Québec confirme la vente de 1 139 permis dans la zone 1 Nord où la récolte a été de 107 chevreuils. Taux de succès de 9,4 %. Dans la Zone 1 Sud, on dénombre la vente de 2 444 permis de chasse du cerf vendus pour une récolte de 227 cerfs. Taux de succès de 9,2 %. Les statistiques ne font pas mention du nombre de « spikes » récoltés.

PRONATURE RIMOUSKI

La RTLB, qui est l’équivalent du « Quality Deer Management », protège les jeunes mâles en prélevant le surplus de femelles afin d’équilibrer le ratio mâles-femelles. Trop de jeunes mâles, des « spikes », sont prélevés et trop de femelles sont épargnées sans reproduire.

« En récoltant les surplus de femelles, en protégeant les jeunes mâles, après deux ou trois ans, le cheptel sera équilibré, en santé et offrira une belle qualité de chasse », affirme le spécialiste de la RTLB, Luc Brodeur.

Pour écouter cette entrevue avec le président de l’Association Sportive Chasse et Pêche de la Baie-des-Chaleurs, Pierre Henry, cliquez sur le lien ci-haut.

-30-





Zec Québec 4
PRONATURE RIMOUSKI
RDVN Facebook