Chasse La chasse à l'orignal bat son plein à la réserve faunique de Matane
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

La chasse à l'orignal bat son plein à la réserve faunique de Matane

Le directeur Dan Gagnon lance un appel à la prudence aux visiteurs

Sur la réserve faunique de Matane, les chasseurs venant des quatre coins du Québec peuvent profiter d'une chasse à l'original jusqu'au 6 novembre, mais aussi au petit gibier dès le 27 octobre. (Photo Sépaq)
La Presse Canadienne

La réserve faunique de Matane accueille les chasseurs de partout au Québec depuis le mardi 8 septembre. La chasse à l'orignal est ouverte dans la réserve, et depuis la fin de semaine dernière, sur le reste du territoire.

Sport très apprécié de ses fervents, les chasseurs s'en donnent à coeur joie depuis quelques semaines. Le directeur de la réserve faunique de Matane, Dan Gagnon, lance d'ailleurs un appel à la prudence aux visiteurs. "Il faut être très prudent, comme la saison de villégiature est finie et que la Sépaq est maintenant en mode chasse ", lance-t-il.

En période contingentée de la chasse d'original, la circulation est extrêmement limitée, même qu'elle est interdite pour d'autres utilisateurs dans certaines zones de la réserve. Il n'y a plus de pêche, ni camping : les détenteurs de droits d'accès de chasse seront les seuls acceptés en circulation libre.

Sur la réserve faunique de Matane, les chasseurs venant des quatre coins du Québec peuvent profiter d'une chasse à l'original jusqu'au 6 novembre, mais aussi au petit gibier dès le 27 octobre. Le nombre de chasseurs de la réserve sera le même que l'année dernière, et le nombre de clients qui viennent les visiter demeurera stable, selon Dan Gagnon.

Malgré la COVID-19, les services habituels de chasse sont maintenus, en offrant des treuils mécaniques aux chasseurs, et les chalets sont équipés de tout ce qu'ils ont besoin pour traiter l'animal. Ils offrent également des cartes gratuites de leur territoire de chasse.

Seigneurie Lac Métis

Éviter les attroupements entre chasseurs

Les chasseurs ont également accès à la carte virtuelle grâce à l'application Avenza Maps, où les participants auront accès à l'ensemble des territoire de chasse, à l'identification des types de peuplements, et plus encore.

Dan Gagnon souhaite à tout prix éviter les attroupements à l'accueil, alors les chasseurs recevront toute l'information dont ils ont besoin deux semaines avant leur arrivée, sous forme de capsules YouTube. Du même coup, ils reçoivent aussi la documentation nécessaire, des données sur leur territoire de chasse, et peuvent se pré-enregistrer pour éviter le trop-plein de personnes.

En réservant leur territoire de chasse dès janvier, les chasseurs peuvent profiter d'un vaste espace où chasser sans devoir compétitionner avec d'autres collègues.

Fondation de la faune- J'aime la pêche

"Il peut être difficile de chasser sur un même territoire contingenté avec d'autres personnes. Les territoires libres peuvent avoir 100 chasseurs sur un même territoire ", explique le directeur M. Gagnon.





Zec Québec
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Passion herbale 4
Passion herbale 3
Zec Québec