Chasse Un spécialiste du Tétras propose un guide pour aménager son habitat
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Un spécialiste du Tétras propose un guide pour aménager son habitat

Entrevue avec le scientifique Pierre Blanchette

Le biologiste Pierre Blanchette, ici avec une Perdrix grise de la région de Lotbinière, signe la recherche et la rédaction du nouveau guide d’aménagement «L’habitat du Tétras du Canada ». (Photo Pierre Blanchette)
Ernie Wells

La saison de la chasse du petit gibier vient de débuter, et les amateurs auront le loisir de récolter la Gélinotte huppée, appelé aussi perdrix, et le Tétras du Canada; sorte de perdrix noire, appelée « poule des épinettes ».

Les chasseurs prélèvent le lièvre d’Amérique, et un autre oiseau gibier, plus loin au Nord, le Lagopède des saules, ou perdrix blanche.

Mais de plus en plus, et pour toutes sortes de raisons, on doit parfois donner un coup de main à Dame Nature. C’est ainsi que la Fondation vient de rendre public un nouveau guide d’aménagement : «L’habitat du Tétras du Canada », réalisé par la Fondation de la faune du Québec, en en collaboration avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, dont le spécialiste du petit gibier, le biologiste Pierre Blanchette.

En entrevue à « Rendez-Vous Nature », le scientifique Pierre Blanchette explique ce qui distingue le Tétras du Canada, de la Gélinotte huppée, non seulement dans sa livrée totalement différente, mais aussi par son comportement plus calme, et moins farouche que la Gélinotte.

La différence entre les deux oiseaux gibier se retrouve aussi du côté de leur chaire délicate qui n’a pas le même aspect, ni le même goût. Le biologiste parle de l’alimentation de la Gélinotte et du Tétras, reconnu pour sa fragilité. Au Que?bec, le Tétras est reconnu comme l’une des espe?ces très sensibles a? l’ame?nagement forestier.

Passion herbale

« La coupe totale nuit effectivement a? cet oiseau et peut souvent mener a? l’extinction locale de certaines populations. Les coupes partielles ont e?galement un impact ne?gatif sur les populations de Te?tras », lit-on dans le document.

Pour guider les gestionnaires fauniques

Bien que le guide d’aménagement : « L’habitat du Tétras du Canada » s’adresse surtout aux gestionnaires de territoires fauniques structurés, comme les zecs, les réserves et les pourvoiries, les propriétaires de boisés privés y trouveront aussi leur compte pour augmenter les populations de Tétras sur leurs territoires. Pierre Blanchette propose différents types d’aménagement forestiers, selon le peuplement d’arbres qu’on y retrouve.

« On propose trois types de plans d’ame?nagement : un pour le domaine de la pessie?re ou? la disponibilite? d’habitats est la plus e?leve?e, un deuxie?me pour le domaine de la sapinie?re, et enfin, un troisie?me pour le domaine de l’e?rablie?re ou? les habitats favorables sont naturellement pre?sents de fac?on plus morcele?e », lit-on dans le document.

Fondation de la faune- J'aime la pêche

Une entrevue exclusive avec le biologiste du MFFP, Pierre Blanchette qui sera intéressée les gestionnaires fauniques, comme privés, ainsi que les chasseurs de petit gibier. Cliquez sur le lien ci-haut.





Zec Québec
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Zec Québec
Club de tir du Bas-Saint-Laurent
Passion herbale 4