Chasse Pour étudier l’effet des tiques sur les orignaux, il faut les capturer !
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Pour étudier l’effet des tiques sur les orignaux, il faut les capturer !

Un spécialiste raconte l’opération

Le biologiste expert de la grande faune nordique, Serge Couturier, avec des membres de son équipe de capture, auprès d’un veau expertisé. (Photo Serge Couturier)
Ernie Wells

Aventurier ou téméraire ? Un peu des deux, avec beaucoup de passion chez le biologiste consultant et spécialiste de la grande faune nordique, Serge Couturier, qui excelle dans la capture spectaculaire des orignaux, à bord d’un hélicoptère.

En entrevue à « Rendez-Vous Nature », on revient sur le projet de recherche sur les effets de la tique d'hiver sur l'orignal, dans le cadre d’un projet de recherche de cinq ans sur les effets de la tique d'hiver sur l'orignal, dans un contexte de changements climatiques.

Ce grand projet implique une vingtaine de partenaires qui déploient leurs recherches dans le parc Forillon, en Gaspésie, dans la région de Fredericton NB, sur les Terres du Séminaire de Québec, la réserve La Vérendrye et la réserve faunique de Rimouski,

Des territoires où la densité du cheptel est très importante.

Trois cohortes de 116 veaux orignaux et 80 orignaux adultes de divers âges seront expertisés et suivis par télémétrie afin de connaître leur condition physique, la dynamique des populations, et l’utilisation de l’espace par les orignaux, selon les variations des infestations par la tique d’hiver.

Sépaq aout 2020 1

Mais pour cela, il faut les capturer.

Étape cruciale et spectaculaire

Une étape aussi cruciale que spectaculaire, que raconte le spécialiste en la matière, Serge Couturier, qui fait équipe bien sûr avec le pilote de l’hélicoptère et trois autres équipiers.

Serge Couturier relate l’atmosphère à bord de l’hélicoptère, le repérage des orignaux, idéalement sur des superficies où l’habitat forestier permet de se poser, le lancer d’un filet projeté sur le dos d’un orignal en pleine course et cela, du haut d'un hélicoptère volant à 30 pieds, jusqu’à l’analyse du grand cervidé, et l’application d’un pesticide pour soulager la bête des milliers de tiques qui la hantent et la démangent!

Sépaq aout 2020

Jusqu’à l’installation d’un collier télémétrique

Un volet très intéressant et captivant que la capture et la manipulation d'orignaux, telle que racontée en entrevue exclusive par Serge Couturier, à « Rendez-Vous Nature ». Vous pouvez cliquer sur le lien ci-haut. 





Zec Québec
Sépaq aout 2020
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Mont-Lebel Chasse & Pêche