Chasse Chasser est un droit légitime et reconnu au Québec
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Chasser est un droit légitime et reconnu au Québec

Retour sur les meilleures entrevues de 2019

La loi 147 reconnaît à toute personne «a le droit de chasser, de pêcher et de piéger» au Québec. (Photo La Presse canadienne)
Ernie Wells

Le droit de chasser bénéficie l’appui législatif de Québec qui reconnaît valeur publique de la chasse et de la pêche, comme étant des instruments de gestion de la faune et de développement économique des régions-ressources.

« Rendez-Vous Nature » revient sur ses meilleures entrevues de l'automne 2019.

Parmi celles-ci, notre collaborateur Martin Bourget, animateur de la populaire série télévisée Aventure Chasse Pêche et président du magazine spécialisé du même nom, a notamment discuté sur la légitimité de la chasse, qui évite les surpopulations animales et le déséquilibre des écosystèmes.

La récolte des gibiers sauvages s'inscrit en première ligne du développement durable. Il convient de rappeler que ce droit de chasser a été reconnu et adopté en décembre 2002 par un ancien joueur de tennis, Richard Legendre, élu député du Parti Québécois dans Blainville en 2001.

Comme ministre responsable de la Faune et des Parcs, il a présenté un projet de loi historique qui reconnaît législativement le «droit» de pratiquer les activités traditionnelles de chasse et de pêche au Québec.

La loi 147 reconnaît à toute personne «a le droit de chasser, de pêcher et de piéger».

Passion herbale 2

L’adoption de cette Loi 147 aura 17 ans en décembre, ce qui est très étonnant. Les premiers hommes à s'établir sur le territoire québécois, après la dernière période glaciaire, vivaient essentiellement de la chasse pour se nourrir et pour se vêtir de peaux de fourrure. Mais enfin, la Loi 147 existe.

Mieux vaut trop tard que jamais !

Des activités légitimes!

« Mais le projet de loi 147 va plus loin car il crée une infraction nouvelle pour quiconque fait «sciemment obstacle» à des activités légitimes de chasse et de pêche. Par «légitimes», on entend clairement l'activité autorisée de chasser, ce qui signifie que ce droit n'autorise personne à chasser ou à pêcher sans permission sur un terrain privé ». « Par «faire obstacle» à une activité traditionnelle de chasse et pêche, on entend «Le fait d'empêcher l'accès d'un chasseur, d'un pêcheur ou d'un piégeur sur les lieux de chasse, de pêche ou de piégeage auxquels il a un accès légitime, d'endommager le mirador ou la cache d'un chasseur, d'incommoder ou d'effaroucher un animal ou un poisson par une présence humaine, animale ou toute autre, par un bruit ou une odeur ou par le fait de rendre inefficace un appât ou un leurre, un agrès, un piège ou un engin destiné à chasser, à pêcher ou à piéger cet animal ou ce poisson», écrivait le journaliste Louis-Gilles Francoeur dans Le Devoir du 13 décembre 2002.

La chasse évite aussi la disparition des gibiers sur certains territoires.

Mont-Lebel Chasse & Pêche

Une entrevue exclusive à ne pas manquer dans laquelle Martin Bourget se faut un solide défenseur de la chasse et de tous ceux qui pratiquent cette activité patrimoniale et légitime pour quiconque respecte ses règles et règlements. Vous pouvez entrendre ses propos en cliquant sur le lien ci-haut. 

 





Zec Québec
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Club de tir du Bas-Saint-Laurent
Passion herbale 3
Sépaq avril 2020
Fondation de la faune- J'aime la pêche