Chasse La chasse encore très populaire au Québec avec un demi million d'adeptes
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

La chasse encore très populaire au Québec avec un demi million d'adeptes

En 2018, environ 513 500 permis ont été délivrés par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Il ne reste plus qu'une semaine, soit jusqu'au 9 juin, pour s'inscrire en vue du tirage au sort des permis spéciaux délivrés cette année pour la chasse au cerf sans bois et pour la femelle orignal adulte. (Photo MFFP)
La Presse canadienne

La chasse est une activité encore très populaire de nos jours au Québec, avec plus d'un demi-million d'adeptes, attirant aussi bon nombre de touristes.

Il ne reste plus qu'une semaine, soit jusqu'au 9 juin, aux intéressés qui résident au Québec pour s'inscrire en vue du tirage au sort des permis spéciaux délivrés cette année pour la chasse au cerf sans bois et pour la femelle orignal adulte, entre autres.

En 2018, environ 513 500 permis de chasse ont été délivrés par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFP), dont 7500 à des touristes, des non-résidants selon le jargon officiel, tout type de chasse confondu (orignal, ours, dindon sauvage, petit gibier, gros gibier).

En entrevue à La Presse canadienne, un porte-parole du ministère, Nicolas Bégin a indiqué que les chiffres fluctuent légèrement d'une année à l'autre, "mais actuellement, on connaît une baisse par rapport aux années précédentes".

Activité contrôlée et surveillance d'une maladie

Il va de soi que la chasse est une activité contrôlée au Québec. L'obtention d'un permis du MFFP est obligatoire.

Zecs Québec Argent 2

"Ce qui est particulier cette année, c'est que des permis ont été octroyés pour aider à atteindre les objectifs du ministère pour contrer la maladie débilitante chronique des cervidés (MDC)", souligne M. Bégin.

"On sait qu'il y a eu des cas qui ont été détectés dans un élevage de Boileau l'année dernière. Notre souhait c'est de garder une basse densité de cerfs dans ce secteur-là", ajoute-t-il.

Ceci explique que les zones de chasse 9 ouest et 10 est, situées principalement dans les régions des Laurentides et de l'Outaouais, compteront un nombre élevé de permis pour le cerf sans bois, cette année.

Le ministère souhaite maintenir temporairement la population de cerfs à une faible densité dans ce secteur à la suite de la détection de cas de MDC dans un troupeau d'élevage de cerfs rouges à l'automne 2018.

Pas de preuve scientifique connue

FédéCP

Toutefois, le porte-parole du MFFP se fait rassurant: à ce jour, aucun cas de MDC n'a été détecté chez un animal de la faune sauvage.

"Il n'y a pas de preuve scientifique connue voulant que cette maladie soit transmissible à l'être humain. Par contre, Santé Canada met en garde les chasseurs, comme quoi il ne faut pas consommer de viande d'un animal qu'on sait atteint de cette maladie-là", dit-il. Selon lui, il s'agit d'une mesure préventive, car comme il l'explique, le grand souci du ministère est plutôt d'éviter que cette maladie des cervidés se propage.

"C'est une maladie qui, lorsqu'elle est présente dans la faune sauvage, est très, très difficile à enrayer."

Quant aux tirages au sort, ils se feront à la mi-juin. L'attribution des permis se fera très rapidement afin de permettre aux détenteurs de préparer leur expédition de chasse à l'automne, à différentes dates selon les secteurs.





Zec Québec
FédéCP
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Zec BSL été 2019
RDVN Twitter
Sépaq juillet 2019 2