Chasse Le rédacteur en chef de Sentier Chasse Pêche craint pour la maladie de Lyme
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Le rédacteur en chef de Sentier Chasse Pêche craint pour la maladie de Lyme

Entrevue avec Louis Turbide sur sa mésaventure en Montérégie

Louis Turbide réclame que toutes les pharmacies de la province, et pas seulement celles en Estrie, Montérégie et en Outaouais, disposent du traitement préventif et non seulement celles des zones à risques. (Photo Louis Turbide).
Ernie Wells

Le rédacteur en chef du magazine Sentier Chasse Pêche, Louis Turbide, pourrait avoir été piqué par une tique porteuse de la maladie de Lyme, alors qu’il chassait le dindon sauvage à Hémingford, en Montérégie, au début du mois de mai.

Voilà une autre preuve que les chasseurs, pêcheurs et villégiateurs doivent se rendre à l’évidence et ne plus plaider l’ignorance. Les tiques porteuses de la maladie de Lyme sont bien présentes au Québec.

En 2018, 300 cas de maladie de Lyme étaient signalés surtout en Estrie et en Montérégie. Les deux tiers des infections, soit 200 environ, se sont retrouvées en Montérégie où Louis Turbide rêvait du jour où il possèderait son lot forestier. Cinq cas ont été dénombrés dans la région de Québec. Et les tiques progressent même vers les régions plus au Nord.

En entrevue à « Rendez-Vous Nature» des 25 et 26 mai, Louis Turbide raconte sa mésaventure. Il a trouvé plusieurs tiques sur ses vêtements. Il a vérifié toutes les parties de son corps, excepté sa tête, et il n’a pas trouvé de piqûres.

Mais trois jours plus tard au travail, des collègues ont observé des piqûres rouges sur son cuir chevelu. Pris de panique, Louis Turbide s’est rendu chez son pharmacien de La Pocatière, son lieu de résidence au Bas-Saint-Laurent, pour obtenir le traitement d’antibiotique préventif qui doit être absorbé dans les 72 heures suivant la piqûre. Il était moins « une »!

Zec Québec Argent

Mais Louis constate que l’antibiotique n’est disponible que dans les zones à risques comme en Montérégie, en Estrie et en Outaouais, où les cas d’infection sont les plus nombreux.

Il est forcé de se rendre dans une clinique médicale et il reconnaît sa voisine qui le guide vers un médecin qui lui prescrit rapidement l’antibiotique requis.

Louis sonne l’alarme !

Louis Turbide a vite sonné l’alarme en dénonçant cette situation afin que toutes les pharmacies de la province, et pas seulement celles en Estrie, Montérégie et en Outaouais, disposent du traitement préventif pour les villégiateurs, chasseurs et pêcheurs des régions dites éloignées, qui reviennent des zones à risques.

Fondation de la faune- J'aime la pêche

Une entrevue à ne pas manquer avec Louis Turbide, réalisée dans le cadre de l'émission radio « Rendez-Vous Nature» des 25 et 26 mai 2019. Vous pouvez écouter cet entretien en cliquant sur le lien ci-haut. 





Zec Québec Or
Fondation de la faune- J'aime la pêche
FédéCP
Zec BSL été 2019
Club de tir du Bas-Saint-Laurent