Chasse Fin d’une «récréation» de trois ans pour les chasseurs du Bas-Saint-Laurent
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Fin d’une «récréation» de trois ans pour les chasseurs du Bas-Saint-Laurent

Entrevue avec le biologiste du MFFP, Sébastien Ross

La chasse permissive exceptionnelle avait comme objectif de réduire la forte densité du troupeau de 13/14 orignaux aux 10 km2, à 10 aux 10 km2. Sur cette photo, Valérie Pelletier expose avec fierté « son » buck de l'année 2017.
Ernie Wells

La saison de chasse de l’orignal 2018 sonne la fin d’une « récréation » de trois ans pour les chasseurs de la zone 2 du Bas-Saint-Laurent, qui au cours des trois dernières années, ont profité d’une récolte record de prélèvements.

Cette chasse permissive exceptionnelle avait comme objectif de réduire la forte densité du troupeau de 13/14 orignaux aux 10 km2, à 10 aux 10 km2.

Certains secteurs de la zone 2 ont une densité de 30/35 bêtes aux 10 km2. L’objectif a-t-il été atteint ?

Chasseurs généreux

Je fais le point avec le #1 de la gestion de la faune au Bas-Saint-Laurent, le biologiste Sébastien Ross.

Vous pouvez écouter cette entrevue en cliquant sur le lien ci-haut. Elle a été réalisée dans le cadre de l'émission Rendez-Vous Nature des 27 et 28 septembre derniers. 

Fondation de la faune- J'aime la pêche