Chasse Le député Roy ne comprend pas la position de FédéCP Gaspésie-Les Îles
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Le député Roy ne comprend pas la position de FédéCP Gaspésie-Les Îles

La régionale parle d’une ingérence de Québec dans la gestion des cerfs gaspésiens

Pour le député Sylvain Roy, l’ouverture du ministre Blanchette à une chasse du cerf sans bois dans la Zone 1, est vue comme une demi victoire, puisque la division de la Zone 1 viendra plus tard, mais pas avant deux ans.
Ernie Wells

La chasse de 500 cerfs sans bois (CSB) à l’automne 2018 en Gaspésie divise la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs de la régionale Gaspésie-Les Îles et le député péquiste de Bonaventure, Sylvain Roy.

Rappelons que le 3 mai dernier, lors de la Commission des transports et de l’environnement, sur l’étude des crédits budgétaires, le député péquiste de Bonaventure et porte-parole de l’opposition officielle en matière de Faune, Sylvain Roy, a appris du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, qu’il y aura une chasse du CSB dans la zone 1 de la Gaspésie dès l’automne 2018.

M. Blanchette confirmait du même coup que la zone 1 sera ensuite subdivisée en deux sous-zones, la Nord et la Sud, mais pas avant quelques années.

Le député Roy complétait sa période de questions lorsqu’il a fait état de la surabondance des chevreuils du côté Sud de la Gaspésie. C’est par troupeau que les cerfs se retrouvent les routes de la Baie-des-Chaleurs, avec le résultat qu’en 2017, on a déploré 700 collisions impliquant des chevreuils sur les routes de la Baie-des-Chaleurs.

Les carrossiers font des affaires d’or. Pour avril 2018 seulement, 175 collisions ont impliqué des cerfs.

Ce qui au départ, le 3 mai, était vu comme une grand victoire du Parti québécois pour les chasseurs gaspésiens qui obtenaient du ministre Blanchette de pouvoir chasser le CSB dans la zone 1 pour freiner l’expansion du troupeau de chevreuils de la Baie-des-Chaleurs, est vu maintenant comme un moyen du gouvernement libéral pour gagner des votes aux prochaines élections.

Fédérations régionales outrées

Chasseurs généreux

Les deux régionales du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie/Les Îles, de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs se disent outrées de la façon dont Québec et le ministre Luc Blanchette gère les populations de chevreuils de la Gaspésie.

Les deux groupes parlent d’une ingérence du ministre de la faune dans la gestion des cerfs gaspésiens. Selon eux, Québec passe outre les alignements de ses propres gestionnaires, tout en chambardant les règles prévues au plan de gestion.

Selon le président de la FédéCP- Gaspésie-Les Îles, Alain Poitras, les critères actuels de la grille de décision du Plan de gestion permettent de déterminer si oui ou non l’émission de permis de chasse aux cerfs sans bois est envisageable.

Selon lui, Québec ne peut émettre de permis de chasse aux cerfs sans bois pour l’automne 2018, car pour chasser les CSB dans la zone 1, il faut que l’hiver n’ait pas été trop rigoureux et qu’un nombre minimum de 1 500 mâles aient été récoltés lors de la précédente saison de chasse. Or, en 2017 il s’est abattu 1 127 chevreuils mâles adultes.

La FédéCP-Gaspésie-Île-de-la-Madeleine affirme ne pas prendre à la légère les problèmes causés par les cerfs dans la Baie-des-Chaleurs, notamment les collisions avec les voitures. « Mais ce n’est pas par une intervention politique, faite avec précipitation et sans égard aux règles de gestion des populations développées par les biologistes de son ministère, que le ministre Blanchette règlera le problème », estime la FédéCP.

Le député Roy ne comprend pas !

RDVN Twitter

De son côté, le député Sylvain Roy dit ne pas comprendre la position de FédéCP Gaspésie-Les Îles qui a pourtant eu, selon lui, ce qu’elle souhaitait, à savoir chasser le CSB pour réduire la densité du cheptel du côté de la Baie-des-Chaleurs, et deux nouvelles sous-zones de chasse Nord et Sud, afin de contrôler la densité des cerfs avec des modalités différentes dans les deux sous zones.

Pour le député Sylvain Roy, l’ouverture du ministre Blanchette à une chasse du cerf sans bois dans la Zone 1, est vue comme une demi victoire, puisque la division de la zone 1 viendra plus tard, mais pas avant deux ans. Le député de Bonaventure aurait souhaité une chasse du cerf sans bois uniquement du côté Sud de la Baie-des-Chaleurs, car comme le cerf du côté Nord, le cheptel y est moins abondant, il risque d’être mis en danger par une chasse du cerf sans bois ? Mais bon, la chasse du CSB c’est d’abord ça d’acquis, les deux sous-zones viendront ensuite.

Toute une pomme de discorde entre la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs de la régionale Gaspésie-Les Îles, le député péquiste de Bonaventure, Sylvain Roy, et le ministre de la faune, Luc Blanchette.

Cette semaine à l'émission radio « Rendez-Vous Nature » des 12 et 13 mai 2018, je m’entretiens sur toute cette affaire avec le député Sylvain Roy. Vous pouvez écouter cette entrevue en cliquant sur le lien ci-haut. 

L'émission« Rendez-Vous Nature » est présentée sur les ondes de COOL 103,5 à Saint-Georges-de-Beauce le samedi à 7 h; à CHOX 97,5 La Pocatière, aussi le samedi à 7 h; à CFYX 93,3 Rimouski, le samedi à 8 h, et en rappel le dimanche à 11 h, à CIEL 103,7 Rivière-du-Loup, le dimanche à 6 h 30, à CIQI 90,3 Montmagny, le dimanche à 7 h et au www.rendezvousnature.ca.





Zec Québec
RDVN Twitter
Guide expert 2
FédéCP
Zec Québec
Fondation de la faune du Québec
Virée Rose Johanne
Société des collectionneurs de Québec
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Guide expert
FédéCP