Chasse Deux chasseurs américains interceptés par des agents de la faune
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Deux chasseurs américains interceptés par des agents de la faune

Intervention le long de la frontière pour une chasse illégale en territoire québécois.

La frontière canado-américaine dans le secteur de Hinchinbrooke, en Montérégie. Remarquez le mirador situé en haut de la photo, à droite.
Rendez-Vous Nature

Les agents de protection de la faune de Salaberry-de-Valleyfield ont réalisé une intervention le long de la frontière canado-américaine, le 27 octobre dernier, dans la municipalité de Hinchinbrooke, en Montérégie.

Sur sa page Facebook, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) explique que depuis quelques années, des citoyens les informaient que des individus chassaient en territoire québécois à partir de l’État de New York.

À la suite d’une surveillance intensive, les agents ont surpris deux chasseurs américains ayant récolté illégalement un cerf de Virginie en sol québécois. Les contrevenants s’exposent à des amendes pouvant atteindre un total de plus de 7000 $. Ils s’exposent également à des amendes pénales de 1 000 $ pour avoir franchi la frontière illégalement.

Cette intervention s’est effectuée avec la collaboration de la Gendarmerie royale du Canada et des agents de l’Agence des services frontaliers du Canada.

Pourvoirie de la Seigneurie du Lac Métis

Se présenter à la douane pour récupér une bête

Le MFFP rappelle que lors de la pratique d’activités de chasse le long de la frontière, les chasseurs canadiens sont priés de se présenter à l’un des postes de la douane américaine pour faire une demande de récupération d’un animal abattu qui a succombé en sol américain. Cela pourrait leur éviter de se retrouver dans une situation fâcheuse.

D’autre part, le passage de viande de cerf à la frontière est réglementé afin de prévenir la maladie débilitante chronique des cervidés (MDC). Il est interdit d'importer ou de posséder des carcasses entières de cervidés (sauf le caribou) abattus à l'extérieur du Québec. Il est cependant possible de rapporter au Québec de la viande désossée, peau et cuir dégraissés ou tannés, bois sans velours, calotte crânienne désinfectée ou toute pièce montée par un taxidermiste.

RDVN Twitter

Les citoyens sont invités à signaler tout acte de braconnage ou geste portant atteinte à notre patrimoine faunique ou à ses habitats en communiquant avec SOS Braconnage au 1 800 463-2191.

Source: MFFP




taquinez (Or)
RDVN Twitter
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Réseau Sépaq