Camping Une saison qui se déroule bien malgré quelques ombres au tableau
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Une saison qui se déroule bien malgré quelques ombres au tableau

La sécurité au coeur des préoccupations

Tout le débat autour du prix de l’essence ne semble pas avoir des impacts importants pour le moment. Il est difficile pour l’instant de mesurer les répercussions du prix à la pompe sur l’achalandage dans les campings du Québec. 
Julien Cabana

Pour le président-directeur général de Camping Québec, Simon Tessier, l’actuelle saison de camping se déroule bien. Les campeurs sont au rendez-vous.

« La saison va bien. Au niveau de l’achalandage, les choses suivent leurs cours, d’expliquer le spécialiste. Nous avions de l’avance dans les réservations. Tout semble se dérouler comme prévu. »

Il admet toutefois qu’une ombre commence à se dessiner au tableau. 

« Nous avons un léger nuage de COVID qui flotte au-dessus de nous, comme dans tout le Québec. Il y a plus de cas. Comme il n’y a pas de mesures obligatoires, mis à part l’isolement, nos opérateurs doivent manœuvrer avec toute cette situation. Il faut que les gens comprennent que l’on peut attraper la COVID en vacances. Si c’est le cas, les terrains de camping ne fermeront pas. J’invite donc les campeurs à être responsables, à ne pas propager le virus et à prendre les mesures en conséquence. Présentement, j’ai des opérateurs qui dirigent un camping à deux ou trois personnes. Ils sont pris dans une situation très désagréable et très difficile. »

Malgré ce nuage, les opérateurs se préparent à vivre la grosse période de la saison qui approche, avec les vacances de la construction.

SÉCURITÉ ET ACCÈS

Lorsqu’il est question de cette période intensive qui approche à grands pas, le PDG aime bien rappeler aux gens que la sécurité doit être au centre de leurs préoccupations lors de leurs séjours.

Sépaq mai 2022 5

« C’est une période qui passe vite. Personnellement, je fais toujours le même rappel aux campeurs à savoir que la sécurité a sa place en tout temps, lors des activités dans leurs séjours. Parmi les activités sur un camping, il y a les plans d’eau disponibles. Nous sommes chanceux dans l’industrie du camping, on déplore très peu d’accidents d’année en année. Toutefois, pour nous, un accident est un accident de trop. C’est pour cette raison que je souhaite que les parents soient là pour surveiller les enfants autour des plans d’eau. »

Il demande aussi aux amateurs de camping de comprendre qu’il se peut qu’ils doivent attendre avant d’avoir accès à leur site.

« Lorsque nous ne sommes pas dans la période des vacances, les gens arrivent à la même heure, en fin de journée, alors que les terrains sont tous libres. Toutefois, durant la période des vacances, les gens ont tendance à arriver un peu plus tôt au camping de leur choix. Il faut comprendre que très souvent les sites sont occupés. Il faut que les gens aient le temps de faire l’entretien entre deux équipages, comme faire le gazon, par exemple. [...] J’invite donc les gens à être compréhensifs. Généralement, la période des vacances de la construction se passe bien dans les campings au Québec. »

Il sait très bien que les ouvriers de la construction vont avoir besoin de leurs vacances. « Nos équipes et nos opérateurs sont là sur le terrain pour leur faire vivre des bons moments et leur permettre d’oublier leurs chantiers durant deux semaines. »

LE PROBLÈME DE L’ESSENCE

Tout le débat autour du prix de l’essence ne semble pas avoir des impacts importants pour le moment. Simon Tessier explique qu’il est difficile pour l’instant de mesurer les répercussions du prix à la pompe sur l’achalandage dans les campings du Québec. 

Pronature

« Pour l’instant, je n’ai pas de données probantes pour vous donner un avis sur le sujet. Je crois que pour savoir si le coût de l’essence a eu des répercussions sur la saison, il va falloir attendre au bilan de fin d’année. Il est vraiment trop tôt pour se prononcer », explique-t-il.

De plus, plusieurs facteurs peuvent influencer le déroulement d’une saison. « Certaines fins de semaine de juin ont été un peu moins achalandées, c’est certain, mais au-delà de l’essence, il faut tenir compte de la météo. Elle a été exécrable. La pluie était souvent de la partie », lance M. Tessier. 

Il mentionne que pour avoir un portrait de la situation, il faudrait faire un sondage auprès de tous les campeurs chaque matin, un défi qui relève pratiquement de l’impossible. 

« Je dois vous mentionner toutefois qu’aucun opérateur de camping ne nous a mentionné qu’il vivait une période désastreuse », conclut le PDG de Camping Québec. 





Zec Québec septembre 2021
Pronature
Pronature
Pronature