Camping Une saison qui passera à l’histoire pour le camping au Québec
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Une saison qui passera à l’histoire pour le camping au Québec

Des records prévus en 2021

Les derniers assouplissements au niveau sanitaire qui concerne les rassemblements intérieurs ont été de bonnes nouvelles pour les opérateurs de camping à travers le Québec.
Julien Cabana

???????Que ce soit en termes d’achalandage sur les terrains de camping ou pour les ventes de véhicules récréatifs, la saison 2021 passera certainement à l’histoire.

« Les derniers assouplissements au niveau sanitaire que nous avons eus, surtout en ce qui concerne les rassemblements intérieurs, ce fut une bonne nouvelle pour nos opérateurs. En ce qui concerne l’achalandage, dans la très grande majorité des cas, il est tout simplement extraordinaire cette saison », d’expliquer le président-directeur général de Camping Québec, monsieur Simon Tessier. 

« En 2020, nous avons eu une saison excellente, mais en 2021, nous allons sans doute atteindre des records. Il est certain que nous n’avons pas encore en mains des chiffres absolus. Toutefois, dans la majorité des cas où j’ai discuté avec des opérateurs, ils m’ont laissé entendre qu’ils avaient battu des records d’achalandage. La situation s’est grandement améliorée, même si nous demeurons avec des restrictions. Les gens sont au rendez-vous. »

LA SAISON SE POURSUIT

Il ne faut surtout pas croire, selon l’expert, que la saison est terminée.

« La saison est loin d’être terminée. Certains terrains de camping sont ouverts jusqu’à la fin octobre. Oui, il va y avoir encore de très belles fins de semaine. Sous peu, les amateurs pourront profiter de tarifs avantageux, une fois que la haute saison sera terminée. Certains campeurs se sont vu refuser l’accès à des terrains qu’ils voulaient visiter parce qu’ils étaient complets. Ils pourront profiter de la deuxième partie de la saison pour finalement les visiter. »

Avant de terminer son entrevue, le spécialiste a tenu à apporter certaines précisions.

Sépaq septembre 2021 3

« Je voudrais rappeler aux campeurs que comme dans tous les autres secteurs, nous vivons une pénurie de main-d’œuvre. Il faut que les consommateurs fassent preuve de patience parce que souvent, la main-d’œuvre est insuffisante ou encore jeune. Elle doit apprendre. Aussi, à partir du 20 août, je conseille aux gens de bien vérifier ce qui est disponible sur le terrain de camping de leur choix. Avec le départ des étudiants qui vont retourner sur les bancs d’école, il se peut fort bien que des opérateurs doivent fermer certaines activités. »

DANS L’INDUSTRIE

Pour savoir de quoi il en retourne dans l’industrie du véhicule récréatif, j’ai réalisé une entrevue avec la présidente de l’Association des concessionnaires de véhicules récréatifs (ACVRQ), madame Josée Bédard.

« Pour nous, c’est le manque d’inventaire présentement qui nous dérange énormément pour faire des ventes, d’expliquer l’experte. Les gens viennent nous rencontrer afin de commander des modèles pour l’an prochain. L’avantage que nous avons présentement, c’est que les manufacturiers ont décidé de présenter leurs nouveaux modèles pour 2022 en juillet et août. Nous pouvons ainsi découvrir ce qui s’en vient pour la prochaine saison et présenter le tout aux consommateurs. Nous sommes donc en mesure de faire des commandes et de pouvoir les livrer au printemps. »

Pour cette spécialiste, qui compte plusieurs années d’expérience dans le domaine, la situation actuelle est véritablement du jamais vu.

« C’est bien simple, j’ai l’impression d’être à la tête d’une nouvelle entreprise, explique la propriétaire de Roulottes Chaudière. Maintenant, beaucoup de gens communiquent avec nous par le web, par le chat en ligne. Il est vrai que nous n’avons pas été capables d’accueillir les gens à l’intérieur de notre salle d’exposition, même si elle est grande. Il fallait prendre des rendez-vous et discuter avec le client. Les gens sont très informés lorsqu’ils se présentent pour acheter une unité. Il n’y a plus rien de pareil comme avant alors que les gens passaient, entraient dans la salle d’exposition et flânaient au travers des caravanes. Nous devons changer toutes nos méthodes de travail. »

Cossette 1

LA CLIENTÈLE

Pour ce qui est de la clientèle, beaucoup de nouveaux adeptes.

« Nous rencontrons beaucoup de gens qui ne connaissaient pas le camping et qui n’avaient pas la moindre idée de ce que pouvait avoir l’air une caravane. Les gens veulent aussi beaucoup d’équipements comme le solaire, qui les rend indépendants en termes d’énergie. Les campeurs veulent être autonomes. Ils ne voulaient pas nécessairement se rendre sur un terrain de camping organisé. »

En terminant, nous lui avons demandé de brosser le portrait des modèles les plus populaires.

« Je vous dirais que tout se vend, mais que si j’avais la possibilité d’avoir plus de véhicules pesant moins de 5000 livres, je ferai des affaires d’or. Beaucoup de gens se présentent à nous avec un petit VUS. Ils ne veulent pas avoir une grosse camionnette. Il est certain que nous vendons toujours des unités plus grosses, mais les petites caravanes moins lourdes ont la cote. » 

 





Zec Québec septembre 2021
Cossette 1
Cosette 2
Cossette 3
Zec Québec septembre 2021