Camping Camper avec des animaux de compagnie comportent des règles
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Camper avec des animaux de compagnie comportent des règles

Il ne faut pas oublier aussi de bien protéger votre animal avec des vaccins adéquats

Autant pour l’animal que pour le maître, une bonne préparation pour une aventure en camping fera toute la différence pour un séjour réussi. (Photo Julien Cabana)
Julien Cabana

Selon les données fournies par Camping Québec, plus de 600 terrains de camping du Québec permettent de camper avec un animal de compagnie.

Cela doit toutefois se faire en respectant certaines règles très précises afin d’éviter des désagréments possibles.

Dans la majorité des cas, les terrains vont appliquer des restrictions, comme de toujours garder son chien en laisse ou encore imposer des frais supplémentaires pour la présence de votre animal.

Une des premières choses à déterminer avant de penser à camper en amenant votre chien est d’évaluer s’il est prêt à vivre l’expérience. Si votre animal n’a pas un bon comportement en temps normal, il ne changera pas systématiquement parce qu’il est en vacances en camping avec vous !

Selon la vétérinaire Marie-Claude Lavoie, propriétaire de l’Hôpital vétérinaire du Bas-Richelieu, citée sur le site de Camping Québec : « Un chien qui n’est pas sociable à la maison ne le sera pas plus en camping. »

Elle suggère plutôt de préparer son animal à l’avance à côtoyer des étrangers et d’autres chiens afin qu’il puisse vraiment socialiser lorsqu’il est en camping.

Si jamais votre animal n’est pas sociable, la docteure Lavoie suggère de prévoir le coup en avisant les voisins, en lui mettant une muselière, ou encore, si vous quittez votre emplacement, de prévoir une cage pour l’enfermer près de votre caravane au lieu de le laisser en laisse.

UN PRÊT-À-CAMPER

Dans les faits, la spécialiste explique que si vous avez l’intention de camper avec votre animal de compagnie, il faut commencer très jeune son éducation pour en faire un animal « prêt à camper ».

Seigneurie du Lac Métis

C’est lorsqu’il est très jeune qu’un animal va s’habituer à voyager paisiblement. Il ne faut donc pas manquer toutes les occasions de lui faire partager vos aventures.

C’est de cette façon qu’il s’habituera à vivre dans un espace restreint, que ce soit une tente, une caravane ou un VR. De cette façon, il ne sera pas excité par la nouveauté lorsqu’il se retrouvera en camping.

Il faut aussi savoir que l’animal qui a beaucoup voyagé jeune réagira plus calmement à la visite de lieux nouveaux ou à la rencontre de campeurs.

Il peut apprendre à devenir sociable, calme et surtout aucunement agressif avec les inconnus. Ces critères feront la différence entre un animal qui vit bien en camping et un véritable petit monstre qui vous fera damner.

LE PROTÉGER

Un autre point qui aidera votre animal à bien se comporter c’est de lui assurer une certaine stabilité de sa routine, en apportant avec vous des objets qu’il connaît bien.

Ces petits gestes vont le réconforter. Il faut toujours avoir avec vous une quantité suffisante de sa nourriture habituelle pour le séjour.

Il ne faut pas oublier aussi de bien protéger votre animal avec des vaccins adéquats si vous décidez de lui faire vivre une aventure de camping. Votre vétérinaire pourra certainement vous donner tous les conseils sur la liste des vaccins nécessaires.

Zec Québec

Durant son séjour, votre animal sera en contact avec d’autres animaux autant domestiques que sauvages.

Il est donc important de le protéger contre la rage et aussi contre la maladie de Lyme, qui progresse de plus en plus sur le territoire québécois. Dans un passé qui n’est pas si lointain, on ne tenait pas compte de la présence des tiques et du danger qu’elles représentent.

Partager une aventure de camping avec notre compagnon à quatre pattes peut être très satisfaisant.

En vous y préparant de belle façon, vous pourrez faire la différence entre un séjour réussi et finir par détester votre animal favori.

Reproduction autorisée par Julien Cabana de sa chronique parue le jeudi 28 juin 2018 dans le Journal de Québec





Zec Québec Or
Zec Québec
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Mont-Lebel Chasse & Pêche 2
Fondation de la faune du Québec
FédéCP
Seigneurie Lac-Métis
Zec BSL été 2018