Opinion Les archers et arbalétriers devraient fournir un premier indice de récolte
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Les archers et arbalétriers devraient fournir un premier indice de récolte

Un effort plus grand pour un succès à la baisse

Le projet pilote « Chasseur Responsable Reconnu (CRR) », visant à sensibiliser les chasseurs à adopter des comportements responsables et respectueux envers le grand gibier convoité, devrait favoriser la récolte. (Photo Antoine Proulx)
Ernie Wells

La chasse sélective du mâle orignal, avec bois de 10 cm et plus à l’arc et à l’arbalète de la saison 2022, qui se tient du 24 septembre au 2 octobre, devrait fournir un premier indice de récolte dans la giboyeuse zone 2 du Bas-Saint-Laurent.

Les amateurs de la zone 2 devraient s’attendre à déployer un effort de chasse plus grand pour un succès de chasse à la baisse !

Les chasseurs d’orignaux devront composer avec une diminution du tiers de la population de l’espèce au Bas-Saint-Laurent, excluant les territoires des réserves fauniques où les chiffres ne sont pas encore connus…

C’est ce qu’indiquent des résultats dits préliminaires de Forêts, Faune et Parcs Québec, région Bas-Saint-Laurent, à la suite de l’inventaire aérien mené du 20 janvier au 2 février 2022, dont nous avons obtenu une copie, sommaire.

Baisse de 4 344 orignaux

L’estimation de l’abondance de la population hivernale de la Zone 2 était de 8 786 orignaux, en 2022, pour une densité de 7,4 bêtes aux 10 km2.

Si on compare ces chiffres avec ceux de l’inventaire de 2014, on constate une baisse 4 344 orignaux, alors que la population était de 13 130 individus, pour 11,4 orignaux aux 10 kim2. Seulement 50 des 193 parcelles ciblées dans la zone 2, en dehors des réserves fauniques qui ont des modalités de chasse particulières, ont pu être dénombrées, pour un taux de précision de 26 %.

« Avant la chasse de l’automne 2021, la population d’orignaux était de 13 237 bêtes, soit 11,1 orignaux par 10 km2, une diminution de 33% par rapport à l’inventaire de 2014. Nous estimons un taux d’exploitation de la population à 34%. La composition du cheptel est de 17% mâles, 55% femelles et 28% faons, pour une productivité de 52 faons par 100 femelles. Selon ces résultats préliminaires, la composition de la population n’a pas évolué de manière significative, mais nous remarquons une augmentation de la proportion de mâles. Pour le moment, il y a une diminution de la population d’orignaux dans la Zone 2, tel que prévu par les modalités mises en place après 2014. Pour les zecs de la région, les densités hivernales sont similaires à la zone de chasse ou légèrement supérieure s’approchant des 10 orignaux/10km2 », nous a fait savoir par courriel le biologiste Sébastien Ross, directeur intérimaire du bureau régional du ministère à Rimouski.

Pronature Circulaire 21 nov au 4 décembre 2022

À de nombreuses reprises, nous avons sollicité une entrevue avec le spécialiste de la grande faune, mais celui-ci n’était jamais disponible.

La réserve Rimouski préparée à la baisse

Des modifications de la récolte au plan de chasse 2022 étaient déjà prévues depuis deux ans dans la Réserve faunique de Rimouski. En 2021, le directeur général Michel Fournier avait retranché 25 groupes doubles de six chasseurs, soit la moitié des forfaits de ce produit.

Ces groupes récoltent une femelle et un mâle. Les guides témoignaient d’un déclin du cheptel et d’un débalancement du ratio mâles-femelles en 2020. « Ils observaient moins de grands mâles aux panaches de 50 à 60 pouces. En éliminant 25 groupes doubles, on réduit la forte pression sur les grands « bucks », et on protège plus de femelles reproductives », ajoute Michel Fournier.

La saison de chasse est aussi écourtée d’un mois, du 13 septembre au 14 octobre 2022. La chasse tardive est abolie. En 2021, la chasse avait débuté le 2 septembre, jusqu'au 15

octobre. Après une semaine de chasse du petit gibier, la chasse tardive de l'orignal a repris du 26 octobre au 19 novembre 2021.

Réactions suite au projet CRR

Sépaq août 2022 4

Il sera très intéressant de recueillir les premier résultats du projet pilote « Chasseur Responsable Reconnu », initié pour la première fois cette saison sur la Zec Bas-Saint-Laurent, et qui vise à sensibiliser les chasseurs à adopter des comportements responsables, et respectueux envers le grand gibier convoité. Ce qui devrait contribuer à favoriser la récolte, et à réduire le nombre d’orignaux victimes d’un mauvais tir, tout engin confondu.

À l’arme à feu, 1 208 chasseurs ont participé à la formation, 899 à l'arbalète et 64 à l'arc, pour un total de 2 171 participants, parmi lesquels plusieurs ont suivi la double formation arc-arbalète et arme à feu.

 

Photo du bas

Pour la saison de la chasse de l’orignal 2022, les amateurs sont soumis à une chasse restrictive du mâle, parmi une population de la Zone 2 Bas-Saint-Laurent estimée l’hiver dernier à 8 786 orignaux, en baisse de 4 344 orignaux, par rapport aux 13 130 individus dénombrés en 2014. (Photo SÉPAQ)





Zec Québec septembre 2021
Sépaq août 2022 4
Zec Québec septembre 2021
Zec Québec septembre 2021