Opinion Un site naturel exceptionnel redonné à la population
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Un site naturel exceptionnel redonné à la population

Un nouvel accès après 345 ans d'attente

Le littoral accessible via la Seigneurie vous offre une vue imprenable sur le golfe du Saint-Laurent. (Photo courtoisie)
Julien Cabana

Tous les citoyens du Québec pourront maintenant avoir accès au territoire de la Seigneurie de la Rivière-de-la-Madeleine en Gaspésie.

La nouvelle a été annoncée le 23 juin dernier, par le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, le vice-président Exploitation de la Sépaq, Dave Boulet et le maire de Sainte-Madeleine, Joël Côté.

« Trois cent quarante-trois ans plus tard, les Gaspésiens ont enfin un accès à cette portion du territoire, explique le maire Côté. Le partage de ce joyau naturel exceptionnel vient s’ajouter aux différentes raisons de visiter notre belle Haute-Gaspésie. Je suis heureux que notre voix ait été entendue et que nous puissions ensemble célébrer le début d’une belle histoire d’amour avec la Seigneurie de la Rivière-de-la-Madeleine. »

Le ministre Dufour a toujours su qu’il fallait préserver ce territoire.

« À une certaine époque, des gens de divers intérêts cherchaient à acquérir ce secteur unique de 42 kilomètres carrés offrant de belles possibilités de chasse et de pêche, entre autres pour le saumon, dit le ministre. Heureusement, la propriété du site a été transférée au gouvernement du Québec, pour maintenir les actifs de la Seigneurie chez nous. En 2018, lorsque nous sommes arrivés au pouvoir, Pierre Fitzgibbon m’a interpellé sur le dossier pour me suggérer de déléguer ce dossier à la Sépaq. Je suis donc fier de voir s’ouvrir à toutes portes, cet espace naturel d’une beauté digne de la péninsule gaspésienne. »

De son côté, le vice-président de la Sépaq, Dave Boulet, a tenu à préciser : « Nous allons tout mettre en œuvre pour mettre en valeur ce prolongement de la réserve faunique des Chic-Chocs. Notre organisation favorisera un accès aux activités de chasse et de pêche à compter de la saison 2023. Déjà, la population peut bénéficier des aménagements en place pour s’imprégner et profiter de la beauté du site. »

UN JOUEUR DE PREMIER PLAN

FédéCP- Chasseurs généreux

Dans toute cette aventure qui a mené à l’ouverture de ce territoire au grand public, il y a un joueur très important qui a travaillé dans l’ombre et dont le rôle a été primordial pour la réalisation du projet. Il s’agit du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon.

« J’ai eu la chance de découvrir ce joyau dans le milieu des années 1990. À ce moment-là, la Seigneurie appartenait à la papetière Domtar, où je faisais partie des dirigeants, a expliqué le ministre en entrevue. Mon premier saumon que j’ai pêché dans ma vie, c’était sur la rivière Madeleine. Il faut comprendre qu’à ce moment-là, la Seigneurie appartenait à la compagnie, ce qui signifiait que le terrain et la rivière étaient la propriété de Domtar. Pour différentes raisons, il avait été convenu à un moment donné que ce site soit mis en vente. Nous craignions que ce joyau tombe entre les mains d’une société étrangère. C’est dans cet esprit que tous les actifs ont été transférés à la Société générale de financement du Québec, au début des années 2000. Vous savez très bien qu’Investissement Québec n’est pas un opérateur de camp de pêche. Depuis tout ce temps, la Seigneurie n’était pas exploitée. »

Un téléphone reçu par le ministre a vite changé la donne.

« À mon arrivée en poste en octobre 2018, alors que j’étais responsable de l’Économie où on retrouvait entre autres Investissement Québec, j’ai reçu un appel du maire de Rivière-Madeleine pour savoir s’il y avait moyen de changer le statut de la Seigneurie, pour que ce joyau unique devienne accessible pour la population. Après un long processus, il a été convenu que le meilleur moyen était de passer par la Sépaq. La Société des établissements de plein air du Québec est donc maintenant responsable des opérations du site. Je suis très fier de voir que la population va pouvoir profiter de ce site unique. J’ai bien confiance que la Sépaq va faire un très bon travail. Je tiens aussi à remercier le président et chef de la direction de Domtar à l’époque, Raymond Royer, pour sa vision éclairée dans ce dossier. Il a su développer le site de façon remarquable. »

QUELQUES DONNÉES

Les responsables de la Sépaq ont prévu un plan de conservation et de mise en valeur du site, sur lequel se retrouve notamment un pavillon de quatre chambres pour les amateurs.

Zec Québec septembre 2021

Ce territoire donne un accès privilégié à la rivière à saumon et au littoral du golfe Saint-Laurent. Le potentiel de pêche est excellent. Des forfaits de pêche au saumon et de chasse à l’orignal seront accessibles en 2023. Des séjours de chasse à l’ours et au petit gibier, ainsi que des activités de randonnée et autres sont envisagés pour l’avenir.

Pour vous permettre de découvrir ce site, la Sépaq a installé des tables à pique-nique sur les bords de mer. Vous pouvez en profiter pour casser la croûte ou lancer une ligne dans les eaux du golfe.

Très rapidement, vous allez comprendre la richesse des lieux et les raisons qui ont motivé les différents intervenants pour le garder dans le patrimoine naturel du Québec.





Zec Québec septembre 2021
Zec Québec septembre 2021
Pronature permanent
Pronature permanent 2
FédéCP- Chasseurs généreux