Opinion Les Québécois font partie de l'élite mondiale grâce à la formation
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Les Québécois font partie de l'élite mondiale grâce à la formation

Les commentaires de Charles-Henri Dorris

Selon Charles-Henri Dorris, la force d’un formateur n’est pas d'être le meilleur guide ou chasseur, mais sa capacité de diffuser une information vulgarisée. (Photo courtoisie Charles-Henri Dorris)
Charles-Henri Dorris

Selon moi, les chasseurs québécois font partie de l’élite mondiale. Je suis fasciné de voir à quel point la chasse au gros gibier a progressé positivement au Québec.

Je pense surtout aux efforts que les chasseurs mettent pour arriver à être de meilleurs chasseurs.

Autrefois, les gens allaient à la chasse à l’orignal dans le but de s’amuser, fraterniser, prendre des vacances et même pour s'échapper de la maison pour prendre un coup!

Aujourd’hui, un fort pourcentage des chasseurs est devenu de vrais techniciens de la chasse.

J’avancerais même qu’environ 40 à 50% des chasseurs d’orignal sont aptes à guider d’autres chasseurs. Je connais un grand nombre de chasseurs amateurs en qui j’aurais confiance de confier un client pour le mener à une récolte d’orignal.

Si les chasseurs sont devenus performants, cela est dû à deux principaux facteurs.

1) Les chasseurs ne veulent plus simplement aller en forêt pour passer du bon temps. Ils veulent comprendre ce qu’ils font et avoir des résultats. Ils veulent surtout comprendre leurs erreurs. Ils prennent à cœur la façon de devenir plus performants et compétitifs. Je connais même un grand nombre de chasseurs qui, aujourd’hui, se tiennent en forme et font attention à leur alimentation tout au long de l’année afin d’être en mesure de marcher longtemps les montagnes que les orignaux habitent.

2) Le deuxième facteur est l’accessibilité aux différentes formations, conférences et documentations. Michel Breton fut un ou le pionnier en ce sens. Depuis le début des années 2000, Michel et d’autres formateurs ont formé une impressionnante quantité de chasseurs. Aujourd’hui, il existe une offre très variée de types de formations, autant théoriques que pratiques.

Ëtre un bon pédagogue

Zec Québec Argent

J’offre et donne des formations sur la chasse à l’orignal et du chevreuil depuis plusieurs années.

Ce qui fait la force d’un formateur (professeur) n’est pas ses aptitudes à être le meilleur guide ou chasseur, mais sa capacité de diffuser les matières d’une façon vulgarisée afin que les élèves l’assimilent et la comprennent bien.

Pour être un bon professeur, il faut être un bon pédagogue. Combien d’entraîneurs d’équipes sportives sont en mesure d’amener leur équipe vers des championnats sans qu’eux-mêmes aient réussi à s’y rendre en tant que joueurs ?

La formation en ligne fait aujourd’hui partie de nos vies. En temps de pandémie, plusieurs domaines furent obligés de s’adapter rapidement. Le domaine des formations de tous les types ne fut aucunement épargné. Après un an à donner des formations en ligne, je peux vous dire que les résultats sont impressionnants. Non pas au niveau des ventes pour le diffuseur, mais pour l’élève!

Si vous assistez à une formation en salle d’une durée de 3h30 un soir de semaine, le contact humain est nettement plus stimulant qu’en ligne sur un ordinateur. Mais assis en salle, après votre journée de travail, votre état de fatigue vous conduira dans un état de contemplation de ce que le diffuseur explique.

Cela sera encore plus fort si ce diffuseur est coloré et spectaculaire dans ses propos et présentations.

À mesure que la soirée avancera, votre état de réceptivité mentale diminuera et votre pourcentage de retenue de la matière présentée sera d’un ordre approximatif 12 à 20. Par la suite, avec le temps vous en oublierez encore un autre pourcentage.

Grande rigueur

FédéCP

Lors d’une formation en ligne, le diffuseur peut diffuser la même matière, mais il sera toujours à son meilleur. Oui, car il pourra préparer son contenu avec une grande rigueur. N’oubliez jamais qu’un formateur sur la route n’est pas tous les jours à son meilleur.

En plus, il vous offrira la possibilité de revoir la formation reçue pendant quelques jours. À titre d’exemple, pour certains domaines de formation, il est possible d’avoir de nouveau accès à la formation que vous avez achetée pendant plusieurs semaines et même quelques mois.

Un étudiant qui désire bien comprendre la matière pourra donc revoir les portions de la formation qu’il n’a pas maîtrisée lors de la première diffusion. En plus, la formation se passe dans le confort de sa résidence et à moindre coût.

Le diffuseur n’a pas besoin de louer une salle de classe et de payer des coûts de déplacements et de séjour.

À la fin, tous y gagnent. L’élève économise, assimile mieux la formation, peut revoir le contenu total. Le professeur économise temps, argent et énergie et est plus disposé à répondre à vos questions par la suite.

Oui le covid n’est pas bon pour la population en général. Mais la nature nous force parfois à nous ajuster et ces ajustements sont parfois bénéfiques à certains domaines. À la condition bien sûr d’être travaillant et d’accepter l’évolution.





Zec Québec
FédéCP
PRONATURE RIMOUSKI
PRONATURE RIMOUSKI
RDVN Facebook