Opinion D’honnêtes citoyens feraient les frais du projet de Loi C-21
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

D’honnêtes citoyens feraient les frais du projet de Loi C-21

Les réactions de Martin Bourget, de la NFA Québec

Nombreux lecteurs et auditeurs de « Rendez-Vous Nature » avaient hâte d’entendre le porte-parole québécois de l’Association canadienne des armes à feu (la NFA), Martin Bourget, sur ce projet de Loi C-21.
Ernie Wells

Le projet de loi C-21 du gouvernement Trudeau porte ombrage aux propriétaires légitimes qui utilisent leurs armes jusqu’ici légales, pour le tir sportif ou la chasse.

En interdisant l’usage des armes d’assaut de type militaire; aucun chasseur a besoin de ces armes, il reste que dans les 1500 modèles et variantes de ces armes, plusieurs sont des armes de chasse. Le projet vise à restreindre davantage les armes à feu et interdit la vente et l’utilisation d’armes d’assaut de type militaire.

Ottawa va jouer dans la cour des propriétaires légitimes d’armes à feu, les bons citoyens honnêtes et respectueux des lois et règlements, qui utilisent leurs armes jusqu’ici légales à des fins récréatives et sportives.

Encore une fois, car Ottawa, comme Québec l’avait fait il y a deux ans, après qu’Ottawa l’ai fait jusqu’en 2011, ce projet de Loi C-21ne vise pas la bonne cible.

PRONATURE RIMOUSKI

Coûts exorbitants du rachat

C’est ce que soutient en substance le porte-parole québécois de l’Association canadienne des armes à feu (la NFA), Martin Bourget, en entrevue à « Rendez-Vous Nature ». Les propriétaires qui ont acheté légalement ces armes avant qu'elles soient interdites ne pourront pas les transporter, les vendre, les donner ou s'en servir. Mais la majorité d’entre eux vont livrer leurs armes contre compensation financière, ce qui va coûter des millions de dollars aux contribuables sans régler le problème.

Ni le crime organisé et ni les gangs de rues vont faire racheter leurs armes d'assaut maintenant illégales. Le gouvernement Trudeau ne se souvient pas de ses prédécesseurs libéraux qui ont englouti 2 milliards $ pour l’inutile registre canadien des armes, démantelé par le gouvernement conservateur de Stephen Harper. Des entreprises et les adeptes de « paintball » et de « airsoft » manifestent leurs inquiétudes envers le projet de loi C-21 sur la législation des armes et même des répliques de fusils d’assaut.

Fondation de la faune 2

Lors de cette entrevue, Martin Bourget se prononce aussi sur la position du PM Trudeau qui prévoit permettre aux municipalités d'interdire les armes de poing. Encore là, ce projet de Loi rentre dans le corps des amateurs d’armes de poing de tir sur cible, tous membres de clubs certifiés, qui risquent de perdre leur loisir légitime déjà super bien encadré.

Cliquez sur le lien ci-haut.





Zec Québec
Fondation de la faune 2
Zec Québec