Opinion Dur début de saison dans la réserve des Laurentides
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Dur début de saison dans la réserve des Laurentides

La COVID-19 et le printemps exécrable a tout bouleversé

Pour vous donner une idée de l’immensité de cette réserve, on y retrouve 3000 km de routes forestières, 140 chalets, deux terrains de camping avec services, 1000 embarcations et plus de 250 moteurs hors-bord en location. (Photo Sépaq)
Julien Cabana

La saison 2020 devait marquer le 125e anniversaire de la réserve faunique des Laurentides, avec des activités multiples pour toute la famille.

Au lieu de cela, avec la COVID-19 et le printemps exécrable que nous avons vécu, le début de saison a été plutôt bouleversé.

«Ça fait 20 ans que je suis directeur de la réserve et c’est seulement la deuxième fois que je vois un printemps aussi difficile, affirme Sylvain Boucher. Cette année-là, le lac des Neiges avait calé le 4 juin. En 2020, il a calé le 31 mai. Le lac Pikauba a terminé de caler le 3 juin. C’est vraiment un printemps très difficile.» 

Le même jour, il restait encore 30 cm de neige autour des chalets. Cela signifie donc qu’au-delà de la pandémie, la saison aurait débuté en retard dans la réserve.

«La majorité des chalets ont été ouverts le 5 juin et c’est à la grande course que nous avons dû faire les travaux habituels pour l’ouverture en plus de devoir installer toutes les mesures demandées par la santé publique, indique le directeur. Les chemins forestiers n’étaient pas accessibles. Il faut savoir qu’avec le dégel, les routes gonflent et deviennent très molles, ce qui fait que les roues des véhicules s’enfoncent de 30 cm. Elles deviennent alors inaccessibles pour près d’une semaine.»

TOUT UN TERRITOIRE

Pour vous donner une idée de l’immensité de cette réserve, mentionnons que l’on y retrouve 3000 km de routes forestières, 140 chalets, deux terrains de camping avec services, 1000 embarcations et plus de 250 moteurs hors-bord en location.

«Si la nature nous joue des tours cela entraîne rapidement un retard difficile à rattraper, comme ce fut le cas ce printemps. C’est pour cette raison que nous avons ouvert en retard, le 5 seulement. Pour le Pikauba, nous avons dû retarder jusqu’au 8 juin. Il était impossible de mettre les quais à l’eau.»

Seigneurie Lac-Métis

Ce lac est très populaire pour les adeptes de la pêche quotidienne et pour les amateurs de camping qui fréquentent le secteur La Loutre. «C’est un lac populaire qui renferme des poissons de différentes tailles. Il se capture en moyenne 22 000 truites mouchetées par saison.»

Il est certain que comme la température n’a pas collaboré, l’eau était plutôt froide en début de saison. Toutefois, avec la température qui est revenue à la normale, les amateurs qui se rendront sur le territoire à compter d’aujourd’hui vont certainement connaître du succès.

Il faudra toutefois pêcher, comme on doit le faire en début de saison, en zones peu profondes, là où le soleil frappe et où l’eau se réchauffe plus rapidement.

L’embouchure des affluents est aussi un bon endroit à exploiter. Le poisson s’y poste souvent pour récupérer la nourriture que le courant apporte vers le lac.

LE 125e

Comme il fallait s’y attendre, la grande majorité des événements qui avaient été annoncés pour souligner le 125e anniversaire de la réserve ont été annulés cette saison.

«La fête, c’est cette saison, mais comme nous devons vivre avec la situation et agir différemment, nous allons souligner l’événement par de la publicité, véhiculer nos logos de la fête partout. Notre brochure de cette saison a pris des allures de 125e. Aussi, à l’automne, il y aura la parution du livre soulignant l’événement. Tous les événements populaires, comme la Fête de la pêche, les tournois de pêche et autres, sont reportés en 2021.»

Mont-Lebel Chasse & Pêche

Malgré cette situation qui n’est pas facile, le directeur garde le cap pour continuer à améliorer l’offre de services de sa réserve.

«Il faut demeurer optimiste. Nous continuons à améliorer nos installations dans la mesure du possible. Ainsi, au camping La Loutre, nous avons procédé à des travaux importants pour offrir le meilleur aux campeurs. Aussi, nous allons commencer à construire le nouveau Camp Mercier, avec une ouverture prévue début 2021. Plusieurs autres travaux s’en viennent pour améliorer différents sites de pêche. Nous voulons continuer d’offrir le meilleur aux amateurs de pêche, de plein air et de camping qui vont nous visiter cette saison.»

Les Portes de l’enfer

Pour les amateurs qui fréquenteront le secteur des Portes de l’Enfer dans la réserve des Laurentides, le service de nourriture ne sera pas le même. Au lieu de vous rendre à la salle à manger, il y aura livraison de vos repas à votre chalet.

Tout a été mis en place pour répondre aux demandes de la Santé publique tout en offrant un service hors pair aux amateurs. Si les conditions s’assouplissent, les choses pourraient changer.





Zec Québec
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Club de tir du Bas-Saint-Laurent
Zec Québec
Passion herbale 3
Mont-Lebel Chasse & Pêche 2
Zec Québec Bronze
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Sépaq juillet 2020 3
Sépaq juillet 2020