Opinion Une politique servant uniquement à désarmer la population
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Une politique servant uniquement à désarmer la population

Des pétitions mises en ligne pour dénoncer la situation

Selon Guy Morin, le gouvernement Trudeau veut désarmer la population. Ce n'est qu'une question de temps avant qu'on nous fasse croire que personne n'a pas besoin d'une arme à feu pour chasser. (Photo Facebook)

Le gun ban à Trudeau ne vise pas la sécurité publique. Il vise à désarmer la population. Il introduit des mesures insidieuses permettant de bannir hypocritement certaines armes de chasse.

Par Guy Morin

Ne me demandez pas trop les détails, je ne suis pas ferré sur les détails techniques des armes elles-mêmes. Mais de ce que j'en comprends, si votre 12 a un choke qui se dévisse et que le canon sans choke fait 20 millimètres, paf! Vous avez une arme prohibée. Et si l'arme est enregistrée au SIAF, ils en ont la preuve...

Depuis le début qu'on le dit et qu'on nous accuse d'agiter des épouvantails pour faire peur. La réalité, c'est que certaines mesures de contrôle des armes à feu ont un impact sur la sécurité dans certaines situations précises:

  • Violence conjugale;
  • Présence d'enfants ou d'adolescents dans la maison;
  • Une personne à la maison a des problèmes de santé mentale.

Dans ces cas, la littérature est claire et sans équivoque. Si les armes sont déchargées, sécurisées et que les munitions sont entreposées séparément, CHACUNE de ces mesures appliquées réduit le risque qu'une personne de la maisonnée utilise l'arme à des fins tragiques, comme un accident, un suicide et même un homicide.

Et quand on y pense, il y a une logique. Dans ces 3 cas, le risque d'acte impulsif est accru (par opposition aux bandits qui commettent des actes froids, prémédités et qui prennent le temps nécessaire à préparer leurs méfaits).

Quand tu es dans l'impulsivité, chaque seconde qui te sépare de l'arme te laisse du temps pour te ressaisir et changer d'idée.
Et plusieurs études ont mesuré l'efficacité, pas parfaite, mais significative, de ces mesures. Bref, les mesures de transport et d'entreposage visent à protéger vos proches.

Et quand une situation difficile a cours chez vous (conflit ouvert, séparation, dépression, etc.), le facteur de protection est encore plus grand si vous sortez carrément les armes de la maison (ex: pour les entreposer chez un ami qui a le PPA de la classe appropriée).

Mais ça n'a aucun impact sur le marché noir et l'approvisionnement en armes des criminels.

Changer la source d'approvisionnement

Passion herbale 2

On l'a vu dans les pays où les armes ont été bannies, le tout est très bien documenté. Même s'il est vrai qu'il existe des passeurs (des gens au dossier vierge qui prennent un PPA pour acheter légalement des armes et les fournir à des bandits), en cas de ban, le marché noir ne fait que changer sa source d'approvisionnement.

Bref, les deux seules différences avec le ban, c'est que l'honnête citoyen sera puni et que le gouvernement perdra des taxes qui étaient payées sur les ventes de ces armes. Ah oui, j'oubliais! Les armes qui sont bannies ne sont à toutes fins pratiques pas utilisées pour commettre des crimes. Les bandits préfèrent les pistolets qui sont plus faciles à cacher.

Le clou final, c'est que dans les tueries faites au Canada, le type d'armes choisies par les tueurs n'ont eu aucun impact sur le nombre de morts et de blessés.

Dans le rapport de la coroner sur la tuerie de la Polytechnique, il est mentionné noir sur blanc que ''c'est délibérément que la question du contrôle des armes n'a pas été abordée'' parce que clairement, le type aurait pu faire les mêmes dommages avec un 12 pour la chasse aux canards.

Bain avait une arme soi-disant plus dangereuse que les autres lors de l'attentat du Métropolis. Cette très dangereuse arme s'est enrayée et il n'a pu faire aucun mal à l'aide de cette dernière. Bissonnette avait une CZ à la mosquée. Incapable de la faire fonctionner, il a dû se résoudre à faire son carnage avec un pistolet.

En Nouvelle-Écosse, la tuerie la plus mortelle du Canada, a fait 22 victimes... sur 16 scènes de crime... réparties sur 90 kilomètres!!! Sur les 22 victimes, seules 9 ont été atteintes par arme à feu. On ne sait pas encore si pour ces 9 victimes, le projectile a été la cause de la mort ou pas... Dites-moi sans rire que le type d'arme est important?

À Toronto, Alek Minassian a tué 10 personnes! Ah... Oups! Non, c'était avec un camion-bélier.

Un facteur de protection

Bref, la littérature est très claire dans certaines circonstances très pointues. Mais les lois canadiennes imposent déjà beaucoup plus que les mesures ayant effectivement un facteur de protection. Au-delà de ça, c'est beaucoup moins clair.

Mont-Lebel Chasse & Pêche 2

Le ban, c'est de la volonté de nous désarmer. Point final. Cessons d'être naïfs, ce n'est qu'une question de temps avant qu'on nous fasse croire que personne n'a pas besoin d'une arme à feu pour chasser.

Et ce jour-là, ils s'attaqueront aussi aux arbalètes.

Ah oui! Si ce n'est déjà fait, pensez à signer CHACUNE DES deux pétitions suivantes. Pensez aussi à ouvrir vos courriels pour confirmer votre signature.
Et de une:

https://petitions.ourcommons.ca/en/Petition/Details…

Et de deux:

https://petitions.ourcommons.ca/en/Petition/Details…

https://www.facebook.com/jessie.mcnicoll/posts/2943418285723899





Zec Québec
Mont-Lebel Chasse & Pêche 2
Zec Québec Bronze
Passion herbale 3
Passion herbale 4
Zec Québec
Sépaq avril 2020 3
Club de tir du Bas-Saint-Laurent
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Sépaq avril 2020