Opinion Le MERN et baux de villégiature : grande et grave déception
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Le MERN et baux de villégiature : grande et grave déception

Malgré des augmentations insensées, aucune baisse des loyers n’est prévue

Le président provincial du RLTP, Michel Dorval, estime que la CAQ a opté pour le statu quo par manque de courage politique. Selon lui, le gouvernement Legault poursuit le gâchis des libéraux.
Rendez-Vous Nature

Le gouvernement caquiste vient d’annoncer des mesures tout à fait décevantes pour les 42 000 détenteurs de baux de villégiature sur les terres du domaine de l’État

Par le Regroupement des locataires des terres publiques du Québec (RLTP)

Malgré des augmentations insensées des loyers depuis 2016 pouvant dépasser les 500 %, aucune baisse des loyers n’est prévue pour corriger cette situation si ce n’est qu’un pauvre et ridicule 40 $ qu’il nous propose dans son annonce ministérielle qui vient d’être faite aujourd’hui.

« Lorsque la CAQ était dans l’opposition, ses députés ont dénoncé à de nombreuses reprises le choc tarifaire sur les baux décrétés par les libéraux. Maintenant qu’ils ont pris le pouvoir, nous apprenons que le ministre Julien va reconduire ces hausses après 2020 en optant essentiellement pour le statu quo. Le RLTP peut se féliciter d’avoir soutiré ce gel avec indexation, mais par manque de courage politique, la CAQ poursuit tout de même le gâchis des Libéraux dans ce dossier au détriment des villégiateurs et des économies régionales », dénonce le président provincial du RLTP Michel Dorval.

Zecs Québec Argent 3

« Malgré les dénonciations passées et les promesses électorales de la CAQ, de nombreux villégiateurs ont continué à subir d’importantes hausses de leur loyer depuis octobre 2018. En mars de cette année, le RLTP a proposé au cabinet du ministre Julien d’uniformiser à la baisse les loyers sur tout le territoire. Ce n’est pas normal que dans une même région, le prix des baux soit quatre fois plus élevé entre deux secteurs voisins. Ce n’est pas normal de forcer des villégiateurs de l’une des régions les plus pauvres du Québec à payer plus de 3 000$ chaque année pour leur terrain. Malheureusement, ce gouvernement a choisi de couper la communication avec le RLTP et de poursuivre la tarification injuste des baux de villégiature », déplore M. Dorval.

« Il y a des centaines de milliers de personnes qui profitent chaque année des camps et des chalets sur ces terrains loués. Le RLTP va devoir rappeler à ce gouvernement que pour maintenir nos territoires accessibles et favoriser les économies locales et régionales, les élus de la CAQ ont tout intérêt à réviser à la baisse la tarification des baux de villégiature, faute de quoi ils devront porter l’odieux de leur inaction et en payer le prix politique », conclut M. Dorval.

Le Regroupement des locataires des terres publiques du Québec (RLTP) a été fondé en 1995. C’est l’organisme qui représente les villégiateurs qui détiennent les 42 000 baux de villégiature et baux d’abri sommaire sur les terres publiques du Québec.

Club de tir du Bas-Saint-Laurent

 





Zec Québec
Club de tir du Bas-Saint-Laurent
Zec Québec Bronze
Fondation de la faune- J'aime la pêche
RDVN Twitter