Opinion « Mon projet de retraite est tombé à l'eau »!
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

« Mon projet de retraite est tombé à l'eau »!

Un chasseur de la Mauricie dénonce la loi obligeant les non-résidents à chasser en pourvoirie

Réjean Émond pose la question suivante: est-ce que la Fédération des pourvoiries ou le Réseau Zec ont eu plus de chasseurs non-résidents à l'original en 2018 avec cette nouvelle règle?
Rendez-Vous Nature

Un lecteur et auditeur de Rendez-Vous Nature, Réjean Émond, nous transmet cette lettre d'opinions en s'adressant à notre équipe et directement au nouveau ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour.

Bonjour à l'équipe de Rendez-Vous Nature.ca et au ministre Dufour, 

Je suis un chasseur d'orignal qui possède un chalet en territoire libre en Haute-Mauricie. Hors, suite à la nouvelle loi qui oblige les chasseurs non-résidents à chasser l'orignal en pourvoirie, dans les zecs ou les territoires de la Sépaq, je ne peux plus chasser à mon chalet en territoire libre avec mon neveu qui a dû déménager en Ontario pour son travail.

Cela faisait 40 ans qu'il chassait avec moi. Ce sont des années à faire des trails, réparer des ponts, faire des caches, etc.

Tout cela tombe à l'eau à cause du lobbying des pourvoiries et par l'incompétence de l'ancien ministre de la faune, Luc Blanchette. Et cette loi poussée par les pourvoiries n'a été demandé par aucun gestionnaire faunique, aucun biologiste, aucun spécialiste de la faune.

À l'équipe de Rendez-Vous Nature.ca, je trouve que vous vantez trop les pourvoiries dans vos reportages. Elles se foutent complètement des gens comme moi qui chassent en territoire libre. Cette nouvelle loi a détruit des vies et des projets de retraite planifiés pendant des années .

Zecs Québec Argent 3

Moi, mon projet de retraite est tombé à l'eau.

La population d'orignaux au Québec est en parfaite santé comparée à l'Ontario et cette loi des libéraux n'a pas sa raison d'être. Si cette loi reste en vigueur, je deviendrai probablement un grand braconnier.

Demandez-donc à la Fédération des pourvoiries ou au Réseau Zec s'ils ont eu plus de chasseurs non-résidents à l'original en 2018 avec cette nouvelle règle?

En Alberta, où la population d'orignaux est en santé comme au Québec, un résident peut inviter 2 amis non-résidents à chasser avec lui.

Dans ma zone de chasse, qui est la 28, il y avait, en 2017, seulement .002% de chasseurs non-résidents. En quoi ça peut nuire à d'autres Québécois que mon neveu de l'Ontario chasse avec moi à mon propre chalet en territoire libre, à mes caches à orignal?

De plus, un non-résident comme mon neveu dépensait 2000 dollars par année dans l'économie de la MRC de La Tuque.

Hors, mon neveu ne mettra plus d'argent dans l'économie du Quebec, il n'ira sûrement pas en pourvoirie dans les zecs qui sont déjà saturées. Il ne viendra tout simplement plus au Québec.

Sépaq décembre 2019 4

Il faut revenir à l'ancienne loi.

Réjean Émond
Shawinigan





Zec Québec
Sépaq décembre 2019 4
Mont-Lebel Chasse & Pêche 2
Passion herbale 3
Mont-Lebel Chasse & Pêche