Opinion Lancement de nouvelles vidéos sur l'utilisation de mirador
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Lancement de nouvelles vidéos sur l'utilisation de mirador

Elles ont été conçues spécifiquement pour l'arc, l'arbalète et les armes à feu

Au Québec, comme partout en Amérique du Nord, la principale cause d’accident majeur lié à la chasse est, depuis plusieurs années, la chute de miradors. (Photo FédéCP)

Pour prévenir les accidents de chasse qui surviennent lors de l’utilisation de miradors, Sécurité nature et la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs lancent des vidéos montrant les meilleures pratiques en termes de sécurité.

Des vidéos, l'une spécifique à l'arc et à l'arbalète, l'autre aux armes à feu, ont été conçues dans le cadre du Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune (PESCOF).

Au Québec, comme partout en Amérique du Nord, la principale cause d’accident majeur lié à la chasse est, depuis plusieurs années, la chute de miradors.

Avec l’arrivée sur le marché de nouveaux équipements, il était important d’en montrer l’utilisation optimale pour prévenir les chutes. Visionnez les vidéos ici.

Les éléments de base :

Tout d’abord Il n'est pas recommandé d'utiliser un mirador artisanal ou installé en permanence. Au fil des ans, les fixations s’affaiblissent, quand ce n’est pas la structure même de la plate-forme qui devient dangereuse.

De même, on devrait toujours utiliser un système d’attache commercialement conçu pour chasser à partir d’un mirador.

Sécurité nature faisait déjà la promotion du harnais de corps qui intègre des sangles à la poitrine, à la ceinture, mais aussi autour du bassin, lesquelles empêchent de « glisser » en dehors du harnais en cas de suspension.

Zec Québec Argent

Nous expliquions également l’importance d’attacher son harnais à la sangle d’arrimage autour de l’arbre à l’aide d’une longe juste assez courte pour ne pas nuire à vos mouvements sur le mirador.

Si la sangle d’arrimage est correctement positionnée au-dessus de votre corps, en cas de chute, vous ne tombez pas plus bas que votre plate-forme.

Les équipements complémentaires :

Comme les statistiques démontrent que c’est en montant ou en descendant du mirador qu’il y a le plus d’accidents, nous faisons donc des recommandations pour les prévenir.

La courroie de suspension, fixée au harnais, vous donne un point d’appui si vous vous retrouvez suspendu par le harnais. En y passant le pied, on échappe à la pression des sangles qui pourraient entraver la circulation sanguine.

Nous recommandons également d’utiliser une ligne de vie : ce sera votre police d’assurance quand vous montez ou descendez du mirador.

Il s’agit d’un câble qui pend depuis la sangle d’arrimage jusqu’à terre, auquel votre harnais est fixé par un dispositif coulissant (par exemple un nœud de Prussik), qui se bloque en cas de chute.

Fondation de la faune- J'aime la pêche

De cette façon, vous êtes en tout temps attaché à un système de sécurité « qui ne vous laissera pas tomber » !

La ceinture d’arbre, quant à elle, sert uniquement pendant l’installation ou la désinstallation d’un mirador portatif, et prend le relais à chaque fois que vous détachez la sangle d’arrimage, afin de la monter ou de la descendre le long du tronc.

Vous êtes donc toujours attaché et en sécurité.

Il existe des moyens pour chasser en toute sécurité, utilisez-les !





Zec Québec
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Sépaq décembre 2019 2
RDVN Facebook
Mont-Lebel Chasse & Pêche
FédéCP- Chasseurs généreux
Mont-Lebel Chasse & Pêche 2