Escapades Zec Retour aux sources à la ZEC Buteux-Bas-Saguenay
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Retour aux sources à la ZEC Buteux-Bas-Saguenay

Une autre aventure dans les « Escapades Zecs » de Mathilde Crépin

Malgré cela, mes plus beaux souvenirs d’été de jeunesse se trouvent dans la ZEC Buteux-Bas-Saguenay; je continue d’y rêver régulièrement, surtout lorsque, je crois, d’importants changements sont en cours dans ma vie. (Photo Mathilde Crépin)
Réseau Zec

Mes derniers vrais souvenirs de la ZEC Buteux-Bas-Saguenay remontent à mon adolescence, cet âge ingrat où l’apparence compte plus.

Par Mathlide Crépin 

Le moment aussi où la veste à mouches, qui nous empêche de revenir à Québec le visage bariolé de piqures de moustiques, est le vêtement mode incontournable.

Malgré cela, mes plus beaux souvenirs d’été de jeunesse se trouvent dans la ZEC Buteux-Bas-Saguenay; je continue d’y rêver régulièrement, surtout lorsque, je crois, d’importants changements sont en cours dans ma vie.

J’y étais rapidement retournée en 2013, lorsque je travaillais à Tadoussac, l’instant de quelques heures, pour dire bonjour aux lacs. Rien à voir avec l’escapade que l’on vient de faire toutefois, qui m’a permis de renouer avec le territoire et surtout, de le voir avec mes yeux d’adulte.

De retomber en amour, quoi!

Mes toutes premières années au lac Bleu! La mouche est une Parbleu, conçue par mon grand-père, en l’honneur du lac!

Vendredi soir donc, on a eu un bel accueil à l’entrée de la ZEC, d’abord par Pascal, le gardien, qui se rappelait même de mon grand-père*, et ensuite par Christian Gagné, le directeur général. Après avoir embarqué les kayaks sur son auto, Christian nous a conduit vers ce qui allait être notre petit paradis pour la fin de semaine : une plage au bout du lac aux Canards, rien que pour nous!

Il faut le dire, notre fin de semaine était construite un peu par rapport à ce que la ZEC souhaitait mettre de l’avant, et un peu par rapport à ce que moi, j’avais envie de voir. C’est pour ça qu’on a eu « le » spot au lac aux Canards : de mon bord de lac, je voyais le chalet jaune dans lequel on passait quelques semaines l’été!

On se serait cru à la plage, comme au bord de l’océan, mais à l’intérieur des terres : un sable doux et doré, une langue de terre s’avançant entre deux lacs et même de bonnes petites vagues, samedi soir! La nuit était dégagée vendredi soir, on en a profité pour faire un peu d’astrophoto.

Pas de chance pour moi par contre, j’avais laissé mon trépied à Québec… Ça a donné des photos un peu floues, mais jolies! La Voie Lactée presque au-dessus de nos têtes m’a aussi donné une petite chance!

Zec Québec Argent

Un lac immense bordé de montagnes

Samedi matin, ce sont les huards qui nous ont réveillé. Je me suis glissée à l’extérieur de la tente et me suis éloignée, pour ne pas réveiller les autres, vu l’heure à laquelle je me lève généralement.

Le lac aux Canards est immense, bordé de montagnes et on peut souvent faire plusieurs dizaines de mètres avant de ne plus toucher le fond doux et sablonneux. Plus petite, j’y cherchais des artéfacts laissés par les civilisations passées…

J’en ai donc profité pour me baigner, dès les autres levés! Je ne sais pas si d’autres sont comme moi, mais j’aime particulièrement me baigner dans un lac.

Ça sent bon et l’eau y est comme… plus douce. Et puis, je me dis constamment que l’hiver, je n’ai pas la chance de faire ça. J’en profite alors 10 fois plus! Après le déjeuner, il faisait déjà chaud.

François et moi avons pris la direction du lac Buteux, où on allait faire une partie du circuit de canot-camping, à défaut de le faire au complet. 

Amoureux de canot-camping, cette ZEC sera peut-être votre prochaine destination! Traversant 4 lacs, dont le très grand Buteux, bien indiqué (les pancartes indiquant les portages sont bien visibles et une carte vous est donné à l’accueil), il se termine au lac Jamay, près duquel, on me dit, se trouve une très belle chute.

On ne s’y est malheureusement pas rendu, samedi. Vous aussi, vous avez sûr ressentir quelques effets de la chaleur brûlante de la fin de semaine… Alors imaginez-vous en plein milieu d’un lac, à pagayer au soleil brut, alors que les quelques nuages s’évaporent à l’approche du soleil. Notre circuit a été entrecoupé de nombreux arrêts baignades! 

Droit devant, le portage menant vers le lac Caron!

En terminant le canot, on a décidé d’aller faire un tour vers mes autres lacs : le lac Henri, le lac Rouge et le lac Bleu. Un petit pèlerinage! Les lacs sont toujours aussi beaux. L’arbre à trôles, près duquel ma mère allait récupérer, à la nage, les trôles perdues des pêcheurs, est même toujours dans le lac Bleu!

Zec Québec

D’ailleurs, c’est là qu’on nous avait conseillé d’aller pêcher, ce qu’on a fait, dimanche matin, après une bonne (pour moi) nuit de sommeil et une soirée en kayak, à admirer le coucher de soleil. Je me répète, mais j’avais vraiment l’impression d’être au bord de l’océan. Les vagues me donnaient même raison!

Amoureux de canot-camping, ou amoureux tout court. C’est l’endroit pour en profiter!

Dimanche matin donc, après une belle balade en kayak et après avoir rempli l’auto à nouveau, on est allés directement au lac Bleu. Christian et Pascal avaient raison : c’est exactement au bout de l’arbre à tôles que ça sautait! Malheureusement pour nous, midi approchait, et l’orage aussi.

Après une petite heure de pêche, on a décidé, juste à temps, de retourner vers Jess et François qui nous attendaient sur la rive. Le temps de tout sortir de la chaloupe et la pluie débutait! Je continuerai de croire que c’est parce que la ZEC était triste que je parte… Ou juste parce que l’humidité tombait enfin un peu!

*Mon grand-père, pêcheur invétéré, était membre du Club de pêche Port-aux-Quilles. C’est pour ça que l’on séjournait régulièrement dans la ZEC!

*Notre plage du bout du monde n’est peut-être pas si bout du monde que j’aurais voulu le croire! Elle se prête bien au récréotourisme et fait visiblement la joie des utilisateurs, du moins par temps chaud. Longue et assez large, elle en charmera plus d’un qui cherche à se rafraîchir lors de son passage dans la ZEC! 

Ici aussi, un grand merci à toute l’équipe de la ZEC pour sa grande disponibilité et un merci spécial à Christian d’avoir pris le temps, en ce vendredi soir 22h, de venir nous porter le dernier kayak! Ses conseils nous ont été précieux et nous ont permis d’apprécier pleinement ce que la ZEC avait à nous offrir! Et finalement, merci au Réseau ZEC et à SAIL de rendre ces escapades possibles! 

#mesescapadeszec #reseauzec #sailpleinairoutdoors





Zec Québec
Zec Québec
FédéCP