Réseau Zec La ZEC-BSL prévoit faire effectuer l’inventaire de l’orignal à ses frais
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

La ZEC-BSL prévoit faire effectuer l’inventaire de l’orignal à ses frais

Il s'agirait d'une première dans les annales des zecs au Québec

La ZEC Bas-Saint-Laurent prévoit faire effectuer, et à ses frais, un inventaire aérien de l’orignal sur son propre territoire à l’hiver 2020. (Photo Archives Ernie Wells)
Ernie Wells

Des modifications qui seraient apportées au Plan de gestion de l’orignal dans la zone 2, qui devait prendre fin en 2019 mais qui serait prolongé jusqu’en 2021, incite la ZEC Bas-Saint-Laurent à faire effectuer son propre inventaire de l’espèce sur son ter

Il s'agirait d'une première dans les annales des zecs au Québec.

Ce sujet intéresse des chasseurs d’orignaux de tout le Québec qui convergent vers les giboyeuses régions du Bas Saint-Laurent, qui avec la zone 1 de la Gaspésie, fournissent 42% de la récolte orignal au Québec. Cette récolte a été de 19 696 orignaux en 2018, dont 8 077 dans les zones 1 et 2.

La zec orignal au Québec, la ZEC Bas-Saint-Laurent, s’oppose à une modification souhaitée par Forêts, Faune et Parcs Québec qui pour maintenir la densité du cheptel à 10 orignaux aux 10 km2 en territoire libre; dont la ZEC-BSL est incluse, souhaite récolter la femelle et le veau orignal, lors de la saison restrictive du mâle en 2020, mais lors de la saison de chasse à l’arc et arbalète et de la poudre noire seulement.

Les gestionnaires de la ZEC BSL dont le président Guillaume Ouellet, reprochent au ministère de leur imposer cette modification sans les avoir consultés.

Sépaq juillet 2019

Même forêt

La ZEC-BSL s’interroge pourquoi la direction re?gionale du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) de?sire maintenir une densite? dite sécuritaire de 30 orignaux aux 10 km2 sur certains territoires fauniques structure?s limitrophes au sien, alors qu’elle impose une densité de 10 orignaux aux 10 km2 sur la ZEC-BSL qui possède la me?me structure forestie?re que ses voisins.

En prélevant plus de femelles en 2020, le ministère veut éviter de revenir aux densités de 13- 14 orignaux aux 10 km2?

La Zec Bas-Saint-Laurent prévoit donc faire effectuer, et à ses frais, un inventaire aérien de l’orignal sur son propre territoire à l’hiver 2020, afin d’en avoir le cœur net parce que ses gestionnaires ne reconnaissent pas la densite? d’orignaux fournie par le MFFP qui est e?value?e a? partir de sce?narios et d’estimations. L’orignal de la zone 2 n’a pas été inventorié depuis 2014.

FédéCP

La ZEC-BSL craint que cette modification entraîne une hausse de la fre?quentation lors de la saison de chasse a? l’arc et arbale?te et fragilise le segment ma?le qui est plus vulne?rable lors de la pe?riode de reproduction qui est pre?s de la saison de chasse a? l’arc et arbale?te.

LA ZEC-BSL demande au ministère d’instaurer plutôt un tirage au sort pour l’attribution des permis spéciaux donnant pour le pre?le?vement des femelles. Et de mettre en place une saison de chasse à la poudre noire pour la re?colte de la femelle orignal seulement afin d’en augmenter le pre?le?vement, si tel est le cas.

La Zec Bas-Saint-Laurent a fait part de ses préoccupations au bureau régional du MFFP dans une longue résolution comptant 14 considérants, et lui demande d’analyser ses pistes de solutions advenant le prolongement du Plan de gestion de l’orignal dans la Zone 2 jusqu’en 2021.





Zec Québec
FédéCP
Zec Québec Bronze
Zec Québec
Zec BSL été 2019 2
FédéCP- Chasseurs généreux