Réseau Zec Les zecs vous ouvrent les bras dans ses 63 territoires au Québec
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Les zecs vous ouvrent les bras dans ses 63 territoires au Québec

Le Réseau Zec veut attirer de nouveaux adeptes

Des bâtiments d’accueil comme celui-ci sont disposés à l’entrée des zecs pour vous accueillir, vous renseigner et vous enregistrer. Des responsables vont vous fournir tous les renseignements pertinents sur le territoire que vous visitez.
Julien Cabana

En lançant sa nouvelle campagne Escapades Zec, Zecs Québec avait une idée bien précise en tête : faire découvrir la nouvelle image de ces territoires administrés par des bénévoles de partout au Québec.

« Nous nous devons d’attirer de nouveaux adeptes sur le territoire des 63 zecs du Québec, souligne le directeur général Jean-Claude d’Amours. Nous devons faire découvrir aux gens que ces territoires sont plus que des lieux où l’on pratique la chasse et la pêche. Au fil des ans, nos gens ont su développer une offre intéressante afin de permettre à une nouvelle clientèle, surtout la relève, de pouvoir profiter de la nature sur ces territoires uniques. »

Dans sa campagne, le regroupement des zecs du Québec a choisi d’aller sur les médias sociaux avec des influenceurs qui auront comme mandat de faire découvrir le réseau Zec et les espèces de mystères bien gardés qui se trouvent sur ces territoires. En agissant ainsi, on cible directement une portion de la population, les jeunes.

Pour réaliser cette grande découverte, Zecs Québec a reçu l’appui de Sail, et surtout du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, qui a consenti à l’organisation une aide financière de 24,5 millions $. Cette somme doit servir de mesure de soutien au fonctionnement et au développement du réseau des zecs.

« Je suis persuadé que la stratégie mise de l’avant pour attirer la relève grâce aux découvertes d’ambassadeurs branchés offrira un nouveau regard sur l’immense potentiel récréatif du territoire québécois, affirme le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour. Étant moi-même un adepte de villégiature, je sais que les activités en forêt se sont diversifiées et qu’il importe d’attirer les jeunes pour préparer la relève et assurer la pérennité des activités ».

DES TRUCS POUR LES AUTRES

Si vous n’êtes pas un adepte des réseaux sociaux et que vous désirez quand même découvrir le monde des zecs de 2019, vous pouvez utiliser quelques petits trucs simples pour avoir accès à ces territoires. En vous rendant sur le site www.reseauzec.com, vous allez pouvoir trouver de nombreux outils mis à votre disposition.

Au départ, il y a l’outil « Trouver une zec ». Cela vous permettra de trouver la meilleure destination en tenant compte de vos besoins.

Sépaq janvier 2019 3

On vous proposera alors des zecs sur mesure, avec le choix de régions, d’activités, d’hébergement et tous les services disponibles. Cette saison, en raison de la grande quantité de neige reçue et des pluies diluviennes, il serait bon de vous informer auprès de la zec de votre choix sur l’état du réseau routier.

Lorsque vous serez sur le territoire, vous pouvez savoir exactement où vous vous trouvez en tout temps grâce à l’application mobile, qui offre des cartes géoréférencées gratuites pour appareil mobile pour l’ensemble des 63 zecs. Il vous suffit de télécharger l’application gratuite disponible.

Vous n’aurez pas besoin de connexion Wi-Fi pour utiliser l’application sur le terrain. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.reseauzec.com/cartotheque.

Pour les amateurs de chasse et de pêche, les statistiques des 10 dernières années sont aussi disponibles sur le site. Enfin, mentionnons que les chiens sont permis dans les 63 zecs du Québec.

FACILES D’ACCÈS

Il faut se rappeler qu’une zec est un territoire accessible à tous les amateurs de plein air, chasse et pêche. Contrairement aux autres territoires structurés, il n’est pas nécessaire de planifier un séjour longtemps à l’avance ou de prévoir des réservations. Toutefois, si vous désirez profiter de l’hébergement offert dans certaines zecs, il est préférable de réserver le chalet à l’avance.

Pour avoir accès à une zec, simplement vous rendre au poste d’accueil, vous enregistrer et payer les droits demandés.

FédéCP

Par la suite, vous pratiquez les activités que vous avez choisies. À la sortie, seulement si vous avez chassé ou pêché, il faut déclarer vos prises.

Autrement, vous pouvez quitter tout simplement. Si vous n’avez pas visité une zec au cours des dernières années, prenez le temps de vivre l’expérience. Vous serez surpris de ce que vous allez trouver.

MAÎTRE GABRIEL LOUBIER

Peu de gens le savent, mais le véritable père du déclubbage au Québec, c’est monsieur Gabriel Loubier. Alors qu’il était ministre du Tourisme, de la Chasse et de la Pêche sous le gouvernement de l’Union nationale de Daniel Johnson, l’avocat de Thetford Mines avait décidé de redonner l’accès aux ressources à tous les Québécois. Il avait amorcé une opération de déclubbage à la fin des années 1960.

Dès la première année, aidé de son sous-ministre de l’époque, M. Paul Brown, il avait mis fin aux activités d’une centaine de clubs. À ce moment-là, il avait rencontré des associations de chasse et pêche dans les régions du Québec afin d’établir un système de gérance des nouveaux territoires. Lorsque je l’ai rencontré, il me racontait qu’il avait subi beaucoup de pressions du milieu des affaires et de certains politiciens pour arrêter sa démarche, mais qu’il n’a pas cédé. Il a dû arrêter son mouvement par la force des choses lorsque son parti a perdu le pouvoir. C’est lors de l’arrivée au pouvoir du Parti québécois en 1976, que le mouvement s’est poursuivi. À sa façon, il est un peu le père des zecs d’aujourd’hui.





Zec Québec
FédéCP
FédéCP
Sépaq janvier 2019 2
Guide expert
RDVN Twitter
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Fondation de la faune du Québec
Zec Québec
RDVN Facebook
Club de tir du Bas-Saint-Laurent