Nouvelles Québec rate sa cible avec des mesures insuffisantes pour favoriser la relève
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Québec rate sa cible avec des mesures insuffisantes pour favoriser la relève

Entrevue avec le porte-parole du Parti québécois, Sylvain Roy

Le ministre Dufour rate ses cibles en disant que ces deux baisses du coût du permis de pêche et du petit gibier permettent à son gouvernement de redonner de l'argent aux chasseurs et aux pêcheurs. (Photo Ernie Wells)
Ernie Wells

Le porte-parole du Parti québécois en matière de forêts-faune-parcs, Sylvain Roy, ne croit pas aux mesures annoncées par le ministre de la Faune, Pierre Dufour, pour favoriser la relève à la chasse et à la pêche.

On se rappellera que le premier ministre François Legault s’était engagé, fin septembre 2018, en campagne électorale en Gaspésie, à rétablir les tarifs des permis de chasse et de pêche qui avaient été haussé au printemps de 2015 de 24 à 42 % par l’ex-ministre libéral Laurent Lessard.

Le 14 mars dernier, le ministre a fait, dit-il, une « annonce importante concernant la chasse et la pêche », en diffusant notamment une annonçant des « mesures concrètes pour favoriser la relève en chasse et pêche en corrigeant la hausse des prix de vente des permis de chasse et de pêche ».

Or, le permis de pêche a été réduit de 30,89 $ à 22,79 $ et celui de la chasse du petit gibier de 24,82 $ à 21,01 $. Des baisses respectives de l'ordre de 26 % pour la pêche et de 15 % pour la chasse du petit gibier.

Et tous les autres permis de chasse, de piégeage ont été haussés, comme celui de l’orignal de 1.88$ qui atteinte 77$, celui du cerf de 1.42$ pour rejoindre 73.97$. Le permis de chasse de l’ours noir passe de 53.96$ à 55.30$, le dindon sauvage de 35.50$ à 36.39$.

Le coût du permis annuel pour les 65 ans et plus passe de 17.63? à 18.07$celui de la pêche du saumon de 49.68$ à 50.92$. Le permis de piégeage passe de 31.10$ à 31.87$.

Zec Québec Argent

Baisses attribuables à la hausse des permis

Rappelons qu’il s’est vendu 17 000 permis de chasse de moins en 2018 qu’en 2017, et 12 000 permis de pêche en moins en 2018. Dès l’annonce des hausses des permis des Libéraux, en mars 2015, il s’est vendu 54 971 permis de pêche de moins en comparaison à la saison 2015 qu’en 2014. La hausse des permis étant directement liée à cette forte diminution.

Manifestement, le ministre Dufour a raté ses cibles en disant que ces deux baisses du coût du permis de pêche et celui du petit gibier allaient permettre à son gouvernement de redonner de l'argent aux chasseurs et aux pêcheurs, et favoriser la relève et l'accès aux activités traditionnelles de chasse et la pêche.

En entrevue cette semaine lors de l'émission radio « Rendez-Vous Nature » des 23 et 24 mars, Sylvain Roy qualifie la décision du gouvernement de la CAQ « d’esthétique », en faisant croire que la population ne se rend pas compte que pendant que les tarifs des permis de pêche et de chasse au petit gibier baissent, ceux des permis pour le gros gibier augmentent.

« Et ça, c'est sans parler des montants exorbitants qu'on exige pour l'utilisation des rampes de mise à l'eau, ou bien des augmentations des baux de villégiature, qui ont atteint 530 % à certains endroits! Quand le ministre va-t-il s'attaquer à ces autres problèmes? », se demande le député de Bonaventure.

Réserve Duchénier

M. Roy espère que la baisse du coût des deux permis par le Ministre Dufour n’incitera pas le gouvernement Legault à se rembourser du manque à gagner sur l'ensemble du secteur faunique.

Pour entendre les propos de Sylvain Roy, cliquez sur le lien ci-haut.





Zec Québec
Réserve Duchénier
RDVN Twitter
Guide expert
FédéCP
Club de tir BSL 2