Nouvelles Chaleur accablante: nombreuses mises en garde envers les personnes à risques
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Chaleur accablante: nombreuses mises en garde envers les personnes à risques

Les températures ressenties pourraient grimper jusqu'à 45 degrés Celsius à Montréal

À Montréal, les arrondissements ont prolongé les heures d'ouverture de leurs installations aquatiques. (Photo www.parcjeandrapeau.com)
La Presse Canadienne

Les mises en garde se multiplient alors qu'une chaleur accablante affectera le sud du Québec pour au moins une semaine.

Les températures ressenties pourraient grimper jusqu'à 45 degrés Celsius à Montréal dimanche et lundi, et à 40 degrés à Québec. Des records de chaleur pourraient être battus.

Des records de chaleur pourraient être battus, notamment à Montréal puisque le record est de 36,1 degrés Celcius et que les températures des prochains jours vont frôler les 35 degrés, sans compter l'indice humidex.

La dernière fois qu'il a fait aussi chaud à Montréal c'était le 1er juillet 1931, selon Environnement Canada.

Bien qu'il s'agisse d'un épisode de chaleur que la province n'a pas vu depuis longtemps, les vagues de chaleur sont toutefois perçues exceptionnelles lorsqu'elles perdurent plus de huit jours, explique le météorologue d'Environnement Canada, Jean-Philippe Bégin.

Les périodes de sept jours sont considérées comme "peu commun".

Il faudra attendre de voir la durée de cette vague de chaleur avant de déterminer si l'on peut la qualifier d'extraordinaire.

"On prévoit ces températures jusqu'à vendredi inclusivement (...) donc ça pourrait être un événement qualifié de peu commun, mais c'est un peu trop tôt pour la qualifier d'exceptionnelle".

Réseau Sépaq

Selon M. Bégin, seulement quatre vagues de chaleur de plus de huit jours ont été observées au cours des cent dernières années.

Des conséquences graves

La canicule peut avoir des conséquences graves pour les enfants, pour les personnes âgées ou affaiblies par la maladie, de même que pour les travailleurs en plein air ou qui oeuvrent dans des endroits où la chaleur peut devenir suffocante.

La canicule de juillet 2010 avait fait 11 morts à Montréal.

Il est donc recommandé de demeurer dans des endroits frais, de s'hydrater régulièrement, et d'éviter les efforts physiques importants.

Il faut aussi savoir reconnaître les coups de chaleur, dont les symptômes sont notamment les étourdissements, les vomissements, la confusion et la fatigue extrême.

Dimanche sera la journée du déménagement au Québec, et les "travailleurs" devront consommer beaucoup d'eau, éviter l'alcool, faire de nombreuses pauses et porter des vêtements très légers.

FédéCP

À Montréal, les arrondissements ont prolongé les heures d'ouverture de leurs installations aquatiques. La Ville invite également les citoyens à faire preuve de solidarité envers les personnes vulnérables et les populations itinérantes qui visiteraient les lieux publics climatisés.

Des ambulanciers prêts à porter secours

Du côté d'Urgences-santé, une dizaine d'ambulanciers ont été ajoutés par quart de travail pour la journée de samedi au cas où le nombre d'appels serait plus important qu'à l'habitude, a expliqué le porte-parole Stephan Gascon. Pour le moment, le service ambulancier ne rapportait pas d'augmentation.

Le club automobile CAA-Québec rappelle par ailleurs que l'habitacle d'un véhicule peut se transformer en véritable four. À 35 degrés, la température intérieure peut atteindre 66 degrés en seulement 40 minutes, sous les rayons de soleil.

Les enfants et les petits animaux de compagnie ne doivent jamais y être laissés sans surveillance, même pour quelques minutes.





Zec Québec
FédéCP
RDVN Twitter
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Zec Québec
RDVN Facebook
FédéCP