Nouvelles Il faut en parler pour sauver des vies
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Il faut en parler pour sauver des vies

La 28e Semaine nationale de prévention du suicide se tient partout au Québec.

Besoin d'aide pour vous ou un proche? Ligne québécoise de prévention du suicide : 1-866-APPELLE (277-3553). Disponible partout au Québec, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.
Rendez-Vous Nature

Pour la 28e Semaine nationale de prévention du suicide (SPS), qui se tient jusqu'à ce samedi 10 février prochain, l'Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) a lancé la campagne « Parler du suicide sauve des vies ».

Cette initiative veut sensibiliser la population québécoise à la nécessité d'ouvrir le dialogue sur le sujet, sur le plan tant individuel que collectif.

À ce sujet, un nouveau site Web, commentparlerdusuicide.com, outillera les Québécois qui veulent parler du sujet.

Le thème met l'accent sur un élément fondamental de la prévention : la parole. Que l'on souhaite exprimer sa détresse et trouver un soutien nécessaire, que l'on veuille soutenir un proche qui ne va pas bien ou que l'on désire sensibiliser sa communauté, il existe des mots pour parler du suicide de manière préventive et sécuritaire.

Il existe aussi des façons de développer une écoute attentive. Cette prise de parole permet notamment de renforcer le filet humain autour des personnes vulnérables.

« Parler est à la portée de tous; en étant bien outillé pour le faire, chacun d'entre nous peut agir en prévention et faire une différence auprès des personnes vulnérables », a affirmé Jérôme Gaudreault, directeur général de l'AQPS. « Lorsqu'on est en détresse, parler de ses idées suicidaires à un proche ou à un intervenant est un pas important pour diminuer sa souffrance. C'est aussi vrai quand on s'inquiète pour quelqu'un : prendre le temps de l'écouter, lui rappeler qu'on est là pour lui et lui poser la question Penses-tu au suicide? peut véritablement aider ».

Zec Québec Argent

Ne pas rester seul avec son mal-être

« Mon frère s'est enlevé la vie il y a 22 ans. J'aurais aimé qu'il me dise qu'il souffrait, qu'il avait mal en dedans, qu'il ne reste pas seul avec son mal-être. Ensemble, nous aurions pu trouver des solutions, passer au travers. Nous aurions dû pouvoir en parler », a témoigné Dave Morissette dans la vidéo de sensibilisation qu'il a tournée à titre d'ambassadeur de la SPS.

Les deux autres ambassadeurs de l'événement, soit Marc-André Dufour, psychologue et chroniqueur, et Michèle Brochu, maman endeuillée, ainsi qu'un jeune homme ayant eu recours aux services d'un centre de prévention du suicide, ont également appuyé cette campagne axée sur la parole.

Selon les données provisoires diffusées par l'Institut national de santé publique, le Québec a enregistré 1 128 suicides en 2015. La légère baisse des taux de suicide amorcée au début du siècle s'est atténuée au cours des dernières années, suggérant qu'un plateau a été atteint.

Des statistiques du gouvernement fédéral stipulent que 80% des morts par balle au Canada sont des suicides. À l’inverse de ce qu’on observe aux États-Unis, les arme d’épaules sont généralement utilisée dans une tentative de suicide au pays. 

RDVN Twitter

Besoin d'aide pour vous ou un proche?

Ligne québécoise de prévention du suicide : 1-866-APPELLE (277-3553). Disponible partout au Québec, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

Source: Association québécoise de prévention du suicide





Zec Québec
RDVN Twitter
RDVN Facebook
FédéCP
Mont-Lebel Chasse & Pêche 2
Zec Québec
Guide expert