Nouvelles La tordeuse des bourgeons est encore plus vorace en 2019
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

La tordeuse des bourgeons est encore plus vorace en 2019

Entrevue avec l’entomologiste du MFFP, Pierre Therrien

La superficie des pulvérisations aériennes couvrira 456 000 hectares de forêts vulnérables attaquées par ce petit insecte dévastateur. (Photo MFFP)
Ernie Wells

Québec poursuit sa lutte contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette qui en 2019, qui continue de ravager nos grandes forêts québécoises avec plus d’appétit qu’en 2018.

Quelque 33 M$ seront investis en pulvérisations aériennes au cours des prochaines semaines. La superficie de ces pulvérisations couvrira 456 000 hectares de forêts vulnérables à l’appétit de l’insecte, comparativement à 337 150 ha en 2018.

La Côte-Nord, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie−Iles-de-la-Madeleine sont ciblées par ces opérations.

Cette semaine, dans le cadre de l'émission radio « Rendez-Vous Nature » des 8 et 9 juin 2019, le spécialiste des insectes, l’entomologiste du ministère de Forêts Faune et Parcs Québec, Pierre Therrien décrit cet insecte ravageurs et son immense appétit pour les bourgeons de l’épinette et pour les nouvelles aiguilles bien fraîches de sapin.

La Gaspésie est la plus touchée!

Zec Québec Argent

De toutes les régions ciblées par les attaques aériennes en 2019, la Gaspésie semble la plus touchée par l’invasion. Les pulvérisations d’insecticide biologique se feront sur 147 000 hectares sur les 456 000 touchées par cette offensive.

De 915 000 hectares de forêt infestées en Gaspésie en 2018, on passe à 1,3 million d’hectares. Les superficies d’hectares touchées sont trois fois plus grandes sur la Côte Nord avec 3, 6 millions d’hectares. Ce sont l’équivalent d’une superficie de 7 millions 200 terrains de football !

La chenille de la tordeuse est mature et vorace vers la fin de juin, début juillet alors qu’elle sera plus visible et dévastatrice. Le printemps tardif influencera les arrosages, comme l’explique Pierre Therrien,

Pour effectuer les pulvérisations aériennes de l’insecticide biologique Bacillus thuringiensis var. kurstaki (Btk, les pilotes doivent profiter de conditions spéciales, comme pas de pluie avant et après les pulvérisations, et pas de vent.

Zec Québec

L’efficacité des pulvérisations aériennes permettront de préserver au moins la moitié du feuillage annuel des essences vulnérables : sapin baumier et épinette blanche, dans des secteurs ciblés.

Une entrevue intéressante avec l’entomologiste du ministère de Forêts Faune et Parcs Québec, Pierre Therrien à suivre  à « Rendez-Vous Nature» des 8 et 9 juin 2019. Vous pouvez cliquer sur le lien ci-haut. 





Zec Québec
Zec Québec
Guide expert
RDVN Twitter
Club de tir du Bas-Saint-Laurent