Quad-Motoneige Une saison historique pour les motoneigistes québécois
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Une saison historique pour les motoneigistes québécois

De nombreux sentiers offrent encore d’excellentes conditions

En région montagneuse, les conditions de sentiers vont demeurer excellentes au cours des prochains jours. Vérifiez bien toutefois l’état des sentiers où vous désirez vous rendre, avant de partir. (Photo Julien Cabana)
Julien Cabana

La saison 2018-2019 de motoneige risque de passer à l’histoire en raison de son début hâtif et aussi pour sa durée alors qu’au moment d’écrire ces lignes, de nombreux sentiers offraient encore d’excellentes conditions.

« Je crois effectivement que l’on peut qualifier cette saison d’exceptionnelle », avance le président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ), Mario Gagnon.

« Le 4 décembre, j’étais dans Charlevoix. Nous avons pu voir la surfaceuse dans les sentiers parce qu’il y avait déjà trois pieds de neige au sol, une situation qui n’est pas habituelle. Aussi, présentement, dans les coins les plus montagneux, les sentiers sont encore en excellent état. Il est certain toutefois que les conditions peuvent changer rapidement si le printemps s’installe définitivement. Pour plusieurs régions, la motoneige pourra se faire jusqu’à la mi-avril », ajoute-t-il.

Le fait d’avoir un hiver qui a permis aux amateurs de profiter pleinement de leur loisir a fait en sorte que l’on a atteint un sommet dans le nombre de motoneiges immatriculées.

« À l’heure actuelle, nous avons la confirmation qu’il y a eu une augmentation de 5 % du nombre de plaques vendues, ce qui signifie que nous allons dépasser le cap des 200 000 motoneiges immatriculées. Il y a très longtemps qu’il n’y avait pas eu un tel nombre », précise le président.

Même constat sur le nombre de membres de la Fédération.

« Depuis maintenant trois ans, nous enregistrons une augmentation annuelle de 5 %. La présente saison nous aura permis de dépasser les 100 000 membres, un sommet que nous n’avions pas connu depuis plus de cinq ans. »

LA RESTRUCTURATION

Zecs Québec Argent 3

Même si la saison achève, cela ne sonne pas le temps des vacances pour le président et sa garde rapprochée.

« À compter de la mi-avril, nous allons entreprendre une longue tournée du Québec afin de présenter aux clubs tous les éléments pour réussir notre restructuration, que nous avons nommée le Projet 2020 », annonce M. Gagnon.

« Nous allons aussi tout mettre en place dans les deux régions choisies pour notre projet pilote, la Gaspésie et les Laurentides. Cela va nous permettre de peaufiner notre projet afin de pouvoir l’appliquer à tout le Québec en 2020. »

Cette refonte profonde du système de fonctionnement du monde de la motoneige n’est pas le fruit du hasard ou d’une décision unilatérale.

« En agissant de la sorte, nous répondons aux demandes répétées de plusieurs clubs qui se disaient lésés par le système actuel de péréquation. Ce système a été mis en place pour répartir les sommes d’argent remises à partir du montant perçu pour la vente des plaques d’immatriculation. La nouvelle façon de faire que nous voulons mettre en place, c’est véritablement pour réparer l’inégalité dénoncée par les clubs », explique M. Gagnon.

Parmi les mesures qui seront mises en place, il y aura celle qui fera en sorte que tous les droits d’accès seront vendus uniquement par internet.

« De cette façon, nous allons pouvoir connaître exactement la somme disponible et la redistribuer équitablement, au prorata des besoins de chacun des clubs. Nous allons pouvoir aider les clubs, en payant les redevances à la semaine, à mesure que celles-ci vont être disponibles. Ce sera un accès plus rapide aux sommes qui sont dues aux clubs. »

RDVN Facebook

LE MOTONEIGISTE, LE PATRON

Pour Mario Gagnon, tous ces changements s’inscrivent dans la nouvelle philosophie qui sera mise de l’avant.

« C’est un virage nécessaire que nous prenons parce qu’au-delà de la Fédération, au-delà des clubs, les vrais patrons de toute l’organisation, ce sont les motoneigistes.

« Il faut changer la mentalité pour placer les motoneigistes au centre de nos préoccupations. Le but de tout ce que nous faisons, c’est d’abord et avant tout pour assurer une qualité de sentiers égale dans toutes les régions du Québec. Il est certain que c’est un changement très important par rapport à l’ancienne philosophie qui plaçait la Fédération et les clubs au centre de tout. Mais nous devons toujours nous rappeler que sans les motoneigistes, nous n’existerions pas. S’il n’y a pas d’utilisateurs-payeurs, rien ne peut fonctionner », a-t-il conclu.

Cette rationalisation de fonctionnement du système ne se fera pas sans la résistance de certains. C’est pour cette raison que l’exécutif de la FCMQ part en tournée provinciale sous peu.

Reproduction autorisée par Julien Cabana de sa chronique parue le mercredi 3 avril 2019 dans le Journal de Québec.





Zec Québec
RDVN Facebook
Guide expert
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Guide expert 2
Fondation de la faune- J'aime la pêche
Zec Forestville 2
Fondation de la faune du Québec
Sépaq juillet 2019 2