Quad-Motoneige Yamaha: le retour du deux temps avec son modèle Transporter 600
Rendez-vousnature.ca
http://www.google.ca

Yamaha: le retour du deux temps avec son modèle Transporter 600

La compagnie japonaise frappe un grand coup

La compagnie japonaise frappe un grand coup en ramenant d’Europe son modèle Transporter 600. (Photo Courtoisie Motoneiges.ca)
Julien Cabana

Depuis plusieurs années, le fabricant japonais Yamaha s’était forgé une identité forte dans le domaine des motoneiges avec les moteurs à quatre temps.

Voilà que cette année, il surprend tout le monde en ramenant une motoneige avec un moteur moderne à deux temps.

Ainsi, dans sa gamme 2020, le fabricant a choisi d’importer d’Europe son modèle Transporter 600 (à partir de 14 499 $, plus le transport et la préparation), qui y était vendu depuis l’année dernière. Ce modèle sera disponible pour les acheteurs nord-américains qui recherchent de la performance dans le segment des motoneiges utilitaires. Le moteur à deux temps est bicylindre à injection semi-directe.

Dans les faits, il s’agit du moteur d’Arctic Cat qui est inclus dans les échanges de partenariat entre les deux compagnies depuis quelques années. Ce moteur donne à la motoneige de la légèreté et de la puissance. Elle est équipée d’une chenille imposante de 15 pouces de large par 153 pouces de long, avec des talons de 2,5 pouces.

Ces éléments vous assurent une traction accrue qui, alliée aux skis de montagne à l’avant, lui confère une flottabilité très impressionnante. Un banc de montagne et une sangle montée à même le guidon faciliteront certainement vos manœuvres en neige profonde.

Les SRViper revus

Après une année où un seul modèle de SRViper était offert, voilà que Yamaha revient en 2020. Équipée de son moteur à trois cylindres, la motoneige a subi plusieurs mises à niveau intéressantes, à commencer par son habillage Gen II. Cela l’améliore non seulement sur le plan esthétique, mais aussi sur le plan fonctionnel.

On peut citer en exemple ses panneaux latéraux beaucoup plus faciles à enlever et à remettre en place. Le tableau des commandes a été remplacé.

Pour le frein, les ingénieurs ont choisi de changer le maître-cylindre pour les nouvelles commandes Stealth, introduites sur le Sidewinder l’an dernier.

Zecs Québec Argent 2

Muni d’une nouvelle cartographie dans le bloc de commande électronique, le moteur a un gain de puissance et de meilleurs démarrages, autant à chaud qu’à froid.

Modèles GT

Faisant partie de la gamme des motoneiges Yamaha depuis de nombreuses années, les versions DX sont maintenant remplacées par les versions GT, signifiant Gran Turismo (à partir de 16 599 $, plus le transport et la préparation). Ces nouvelles versions ont un côté performance plus développé.

En effet, les ingénieurs les ont dotées de composantes de suspension ajustables et plus performantes que par le passé.

Parmi la gamme des petites nouvelles, on retrouve la Sidewinder S-TX GT. Alors qu’elle est conçue selon les mêmes principes que l’ancien modèle, Yamaha a choisi de la transformer en motoneige à deux places de série.

Elle devient la motoneige à vocation touring la plus puissante jamais offerte sur le marché. Pour réaliser ce nouveau modèle unique, on a ajouté un banc double amovible et des lames de surcharge dans la suspension arrière.

On a choisi de ramener dans les équipements le réservoir d’essence auxiliaire, ce qui lui confère une autonomie très impressionnante, une composante très utile pour les amateurs de longues randonnées.

Nouvelle suspension

Zec Forestville 2

Les Sidewinder X-TX sont de retour en 2020. C’est sur ces modèles que Yamaha a décidé de présenter sa nouvelle suspension arrière non couplée, baptisée Versattak. Équipée d’une chenille de 146 pouces, la norme établie pour les modèles hybrides dans l’industrie, la nouvelle version de cette motoneige offre une meilleure traction et une meilleure flottabilité que les versions antérieures.

La version LE (à partir de 19 999 $, plus le transport et la préparation), offerte uniquement en commande printanière, bénéficie d’une nouvelle suspension à l’avant, appelée ARCS (Advance Roll Center Suspension).

Cette nouvelle suspension est équipée d’un bras de pivot forgé et d’un nouveau bras triangulé. Il y a aussi une nouvelle géométrie qui donne à la motoneige une meilleure stabilité dans les virages.

Cette même suspension ARCS est aussi offerte dans de nombreux modèles de sentiers du fabricant japonais.

Reproduction autorisée par Julien Cabana de sa chronique parue le vendredi 8 mars 2019 dans le Journal de Québec.





Zec Québec
Zec Forestville 2
Fondation de la faune du Québec
RDVN Facebook
Zec Québec
FédéCP
FédéCP- Chasseurs généreux
Mont-Lebel Chasse & Pêche
Club de tir BSL 2